Alexandra Lamy : touchantes confidences sur sa fille Chloé Jouannet

À 50 ans, Alexandra Lamy est une maman très fière de sa fille. Présente sur le plateau de C à vous, ce lundi 19 septembre, l’actrice a fait de touchantes confidences sur sa fille Chloé Jouannet.

À l’occasion de la diffusion de son premier téléfilm sur TF1, ce jeudi 22 septembre, baptisé Touchées, l’artiste était conviée à la table de C à vous, ce lundi 19 septembre, pour évoquer sa première expérience en tant que réalisatrice. Il s’agit, en effet, d’une fiction inspirée du roman graphique de Quentin Zuttion (Éd. Payot), qui traite des violences conjugales et sexuelles.

Afin de garantir la réussite de son travail, la réalisatrice a fait appel à de grandes actrices et a choisi d’être entourée de visages familiers : son amie Mélanie Doutey, Claudia Tagbo, et sa fille Chloé Jouannet.

Cette première collaboration mère-fille fut excellente pour Alexandra Lamy et Chloé Jouannet. Invitée de l’émission C à vous, l’artiste de 50 ans s’est confiée sans fard sur sa collaboration professionnelle avec sa fille.

“J’ai vu devant moi une belle et grande actrice !”

Interrogée par Patrick Cohen “C’est facile à diriger sa propre fille ? Est-ce qu’on peut faire facilement abstraction de la relation mère-fille sur un plateau ?”, l’actrice, et désormais réalisatrice, a répondu : “Moi j’ai essayé de le faire tout de suite (…) Au début, elle se disait ‘je ne vais peut-être pas l’appeler maman’ mais en en fait, c’est impossible. Elle m’a appelée tout de suite maman”. Sur le plateau de France 5, la sœur d’Audrey Lamy n’a pas manqué d’évoquer les craintes qu’elle a pu avoir au début du tournage de son téléfilm. Toutefois, elle a constaté qu’elle pouvait compter sur sa fille, car cette dernière pouvait bien se montrer très professionnelle sur son lieu de travail. “Ce qui est drôle, c’est surtout de voir sa fille grandir. C’est vrai que moi je me suis dit : ‘c’est mon petit bébé, pourvu qu’elle soit à l’heure…’ Enfin tous ces petits trucs super ridicules. Mais elle n’a pas besoin de toi, en fait !”, a-t-elle confié. Avant d’ajouter : “J’ai vu devant moi une belle et grande actrice ! Elle est pro ! Je n’aurais jamais pris un risque comme ça pour elle, si elle n’était pas bonne et en plus pour ce sujet-là, jamais. Mais de la voir grandir comme ça, sous ses yeux, c’est merveilleux “.

“Chloé, c’est le feu”

Dans une interview accordée à nos confrères de Terrafemina, Alexandra Lamy est également revenue sur sa première collaboration professionnelle avec sa jeune fille Chloé, née de ses amours avec le comédien Thomas Jouannet. “Je savais qu’elle avait du talent. Si je pensais qu’elle était nulle, travailler avec elle, c’était me tirer une balle dans le pied. Ce que j’aime chez Chloé, c’est qu’elle n’est pas une ‘jeune première.’ […] Elle dégage une sorte de fragilité et de violence. Chloé, c’est le feu”, a-t-elle livré, visiblement très fière de sa jeune actrice.

“Il n’était pas question de la privilégier”

Ce jeudi 22 septembre encore, la maman de Chloé a, une nouvelle fois, évoqué sa collaboration avec sa fille de 24 ans. À la question du journaliste du quotidien Le Point, “Vous avez choisi Chloé Jouannet, votre fille… C’est un peu audacieux, non ?”, la réalisatrice de 50 ans a tout d’abord indiqué : “J’ai procédé avec elle comme avec les autres.” Avant s’ajouter : “Il n’était pas question de la privilégier. Mais Chloé connaît bien mes combats et elle-même est assez engagée. D’autant qu’elle a des copines qui ont été victimes de violences. Je me suis dit qu’elle avait la fragilité de son personnage et en même temps ce feu intérieur qui ne demandait qu’à se manifester. Je voulais qu’elle exprime cette violence et je dois avouer qu’elle m’a donné plus encore que je ne pensais”.

Yamina Hamdoud

De nature très curieuse, j'aime suivre l'actualité et notamment le quotidien des célébrités. Passionnée par mon métier de Rédactrice web, j'ai à cœur d'informer le lectorat de la manière la plus simple et la plus précise possible.