Algérie/Arnaques : des influenceurs mêlés dans l’affaire Future Gate libérés

La Cour d’appel d’Alger a rendu, ce mardi 9 août 2022, son verdict final dans l’affaire d’escroquerie des étudiants algériens. Plusieurs influenceurs mis en cause de l’affaire Future Gate ont été libérés, tandis que le fondateur de l’agence a vu sa peine de prison ferme confirmée.

C’est une affaire qui a fait couler beaucoup d’encre. Depuis le mois de janvier dernier, l’affaire qui concerne l’escroquerie aux visas d’études – dont ont été victimes des dizaines d’étudiants, par la société Future Gate – fait beaucoup parler. En effet, plusieurs influenceurs algériens, très connus en Algérie, ont été impliqués dans cette affaire. Ce mardi 9 août marque la fin du calvaire pour ces stars des réseaux sociaux.

Numidia Lezoul, Rifka et Stanley libérés

Après avoir passé plusieurs mois en prison, soit depuis le mois de janvier dernier, les stars des réseaux sociaux, à savoir Numidia Lezoul, Farouk Boudjemline dit Rifka et Mohamed Aberkane dit Stanley, ont été libérés, ce mardi 9 août.

Rifka et Stanley ont écopé chacun d’une année de prison dont six mois ferme et ont donc été remis en liberté après avoir purgé leur peine, tandis que Numidia Lezoul a été acquittée des charges retenues contre elle.

Le fondateur de l’entreprise fictive et principal accusé dans l’affaire des 75 étudiants algériens arnaqués à l’étranger, Oussama Rezzagui, a, quant à lui, vu sa peine de prison ferme confirmée. Il a été condamné à 6 ans de prison ferme. Le tribunal a également annoncé l’interdiction de ses activités pour une période de cinq ans.

Les proches et les fans des influenceurs présents

Ce mardi 9 août, en fin de journée, Farouk Boudjemline alias Rifka et Mohamed Aberkane connu sous le nom de Stanley, ont quitté, tous les deux, la prison d’El Harrach, à Alger. Numidia Lezoul a quitté, quant à elle, l’établissement pénitentiaire de Koléa. Les influenceurs ont quitté les lieux sous les applaudissements et les youyous de ce qui étaient présents sur place.

Lors de leur sortie, ces stars des réseaux sociaux ont été chaleureusement accueillies par leurs familles, leurs proches, mais aussi leurs fans, qui se sont déplacés sur les lieux pour partager avec eux ces moments pleins d’émotions.

Accusés d’escroquerie et de blanchiment d’argent

En 2021, les quatre influenceurs algériens, à savoir Numidia Lezoul (6 millions d’abonnés), Ines Abdelli (4,7 millions), Rifka (4,2 millions) et Stanley (1,7 million), ont mis à profit leur audience sur le réseau social Instagram pour faire de la publicité et ainsi promouvoir la société Future Gate, qui s’est révélée fictive.

Placés en détention en janvier 2022, suite à une plainte déposée par 75 étudiants algériens victimes d’escroquerie, cette publicité leur a couté de la prison et plusieurs accusations. En effet, ces influenceurs ont été poursuivis d’escroquerie, faux et usage de faux de documents administratifs et bancaires, blanchiment d’argent et violation de la réglementation régissant le mouvement des capitaux.

Future Gate, une entreprise qui s’est révélée fictive

L’agence Future Gate, qui s’est révélée finalement fictive, proposaient plusieurs prestations aux étudiants algériens désirant poursuivre leurs études à l’étranger, notamment en Ukraine, en Russie et en Turquie. L’entreprise propose l’accompagnement de ces étudiants durant toute la procédure, contre des sommes d’argent très importantes. Cependant, une fois arrivés à destination, les étudiants découvrent qu’ils ne sont pas pris en charge et qu’ils ne sont même pas inscrits à l’université.

75 plaintes déposées

Après 75 plaintes d’étudiants algériens déposées en décembre 2021, la Sûreté nationale a aussitôt ouvert une enquête, en coordination avec les autorités judiciaires. Les influenceurs, à savoir Ines Abdelli, Numidia Lezoul, Rifka et Stanley ont été accusés d’être complices avec le fondateur de cette entreprise fictive, Oussama Rezzagui, et de s’être prêtés à une publicité mensongère.

En janvier 2022, le juge d’instruction place les trois influenceurs mis en cause, Numidia Lezoul, Stanley et Rifka ainsi que leurs managers, sous mandat de dépôt. Ines Abdelli, mineure, est placée sous contrôle judiciaire.

Yamina Hamdoud

De nature très curieuse, j'aime suivre l'actualité et notamment le quotidien des célébrités. Passionnée par mon métier de Rédactrice web, j'ai à cœur d'informer le lectorat de la manière la plus simple et la plus précise possible.