Benjamin Castaldi : ce terrible drame qui a touché sa cousine

Dans le numéro du mercredi 7 septembre 2022 de Touche pas à mon poste, Benjamin Castaldi a fait de terribles révélations sur un grave accident dont un membre de sa famille a été victime. Nous vous donnons plus de détails.

L’émission préférée des Français est de retour sur C8. Cyril Hanouna et sa joyeuse bande décryptent toujours avec humour l’actualité du petit écran. Dans le numéro de ce mercredi 7 septembre 2022, le chroniqueur de télévision Benjamin Castaldi, a raconté, en direct sur le plateau de Touche pas à mon poste, une histoire bouleversante concernant sa petite cousine. Celui-ci a donné des détails glaçants et a révélé les séquelles que cela impliquait.

Un sujet qui le touche personnellement

Depuis quelques années, l’homme de télévision français de 52 ans est l’un des chroniqueurs incontournables de Cyril Hanouna dans Touche pas à mon poste. Après ses succès dans Loft Story sur M6 et Secret Story sur TF1, Benjamin Castaldi ne manque pas de marquer l’émission de C8. En effet, le présentateur est notamment connu par le public de ne pas avoir la langue dans sa poche, particulièrement lorsqu’il s’agit d’intervenir sur des sujets qui le touchent personnellement. C’était d’ailleurs le cas ce mercredi 7 septembre 2022. Sur le plateau de l’émission, l’ancien compagnon de Flavie Flament a raconté une histoire des plus touchantes, de sa petite cousine.

Un dramatique fait divers

Au cours d’un débat sur l’euthanasie pour les animaux violents, notamment les chiens, lancé par Cyril Hanouna mercredi soir, les chroniqueurs avaient, comme d’habitude, des avis divergents sur le sujet. “Une fillette de 18 mois a été mordue au visage et à l’avant-bras par le chien de la famille. Elle a été transportée en urgence à l’hôpital de Lille. L’animal est un chien-loup, une espèce qui n’est pas reconnue comme étant domestique par la société centrale canine”, a résumé l’animateur de C8. Un fait divers qui s’est déroulé récemment dans le Nord de la France. En effet, certains chroniqueurs, à savoir Guillaume Genton et Gilles Verdez, étaient contre l’idée de tuer l’animal, tandis que d’autres ne voyaient aucune autre solution.

“Un chien qui a goûté le sang doit être supprimé”

De son côté, Benjamin Castaldi faisait partie de cette seconde catégorie qui trouvait qu’il n’y a pas d’autres solutions que de tuer l’animal violent. “Il n’y a pas de débat : un animal qui s’en est pris à un homme ne peut plus rester sur terre. C’est la règle de base. J’ai envie de protéger mes enfants et les gens qui sont autour. Un chien qui a goûté le sang doit être supprimé”, a-t-il jugé.

Un terrible accident…

La raison de cette réponse ? En fait, le père de quatre enfants a eu une expérience traumatisante vis-à-vis de morsures de chien. C’est une expérience que l’homme de télévision n’avait pas vécue personnellement, mais avait touché un membre de sa famille : sa petite cousine. “Moi, j’ai vu des accidents. J’ai une petite cousine qui a perdu la moitié du visage et aussi de la gorge, avec le sang comme ça, on voyait sa trachée, on a ramassé la joue de ma petite cousine sur la table avec les cordes vocales à l’air et ça s’est arrêté à quelques centimètres de la jugulaire”, a-t-il raconté. Un terrible accident qui laisse encore aujourd’hui de graves séquelles physiques sur la petite. “Elle a un appareil pour respirer. On fait quoi après ? Je m’en fous du chien ! C’est une horreur”, a-t-il lâché.

“J’en ai marre qu’on considère un chien comme une sous-espèce”

Malgré les propos touchants de Benjamin Castaldi, Guillaume Genton n’a toutefois pas changé d’avis, et a déclaré : “J’en ai marre qu’on considère un chien comme une sous-espèce. Comme un objet qu’on jette à la poubelle et qu’on tue dès qu’il y a un problème. Ce sont des êtres vivants dotés d’une sensibilité. Ils ont le droit de vivre. Il existe d’autres moyens que les tuer pour les mettre hors d’état de nuire.”

Yamina Hamdoud

De nature très curieuse, j'aime suivre l'actualité et notamment le quotidien des célébrités. Passionnée par mon métier de Rédactrice web, j'ai à cœur d'informer le lectorat de la manière la plus simple et la plus précise possible.