Brésil : une légende de jiu-jitsu tuée d’une balle en pleine tête

Huit fois champion du monde de jiu-jitsu, le Brésilien Leandro Lo a été tué d’une balle en pleine tête, la nuit du samedi au dimanche 7 août, par un policier en congés.

La communauté mondiale du jiu-jitsu est en deuil : l’une de ses stars, le Brésilien Leandro Lo, a rendu son dernier souffle à l’âge de 33 ans, ce samedi à São Paulo, après avoir reçu une balle dans la tête pendant un concert. L’individu coupable du tir a été identifié comme un policier.

Comment ça s’est passé ?

L’émotion est forte au Brésil depuis samedi et l’annonce du décès de la figure du jiu-jitsu, Leandro Lo à l’âge de 33 ans. L’histoire est tragique. L’athlète brésilien était présent dans un club de la ville de São Paulo, avant d’être tué par un individu étant en fait un policier en congés.

D’après les témoins et la famille, le policier coupable, qui était en civil, s’est installé à la table du sportif dans le but de le provoquer. Et visiblement, celui-ci a atteint son but : le ton serait monté entre les deux hommes. Le champion du monde de jiu-jitsu, Leandro Lo, l’aurait alors immobilisé pour le calmer, rapporte le quotidien Folha de São Paulo. En réaction, le coupable du tir, qui est un officier de police, s’est reculé avant de revenir, prendre son arme et tirer en pleine tête du champion.

“Il a fait quatre ou cinq pas et a tiré”

Selon le site Globo.com, le policier auteur du tir, avec qui l’athlète brésilien a eu une altercation dans un club de São Paulo durant la nuit du samedi au dimanche serait venu prendre une bouteille sur la table du sportif qui l’aurait donc immobilisé pour calmer ses ardeurs. Excédé, l’individu a tiré une balle dans la tête de Leandro Lo, causant ainsi sa mort sur place. Transporté à l’hôpital, la légende brésilienne n’a pu être sauvée.

“Il est arrivé, a pris une bouteille d’alcool sur notre table. Lo vient de l’immobiliser pour se calmer. Il a fait quatre ou cinq pas et a tiré”, a révélé un témoin qui a requis l’anonymat. Celui-ci a affirmé que le tireur était seul et avait provoqué l’athlète et cinq amis, qui étaient à une table.

Une mort cérébrale

Après avoir reçu une balle de l’arme de l’individu avec qui il s’est accroché au petit matin d’un dimanche dans la mégalopole brésilienne de São Paulo, Leandro Lo a été transporté à l’hôpital. Cependant, ce dernier n’a pu être sauvé. L’avocat du combattant a confirmé la mort cérébrale de l’athlète.

Le suspect en détention provisoire

Après avoir commis ce drame à São Paulo, au Brésil, le mis en cause Henrique Otávio Oliveira Velozo, qui s’est révélé après les évènements être un officier de police militaire, a tout de suite pris la fuite. Le dimanche en fin d’après-midi, celui-ci s’est rendu à la police. La justice a décrété sa détention provisoire de 30 jours avant un possible procès.

Selon Combate, Henrique Otávio Oliveira Velozo sera envoyé à la prison de Romão Gomes. Le crime qu’il a commis a été enregistré comme tentative de meurtre dans le 16e district de police de Vila Clementino, selon un rapport de police.

Véritable légende de son sport

Leandro Lo est considéré comme une véritable légende de son sport. En effet, l’athlète brésilien, décédé ce week-end à Sao Paulo après un incident tragique et violent, a été huit fois champion du monde de jiu-jitsu. Le sportif est détenteur de 13 médailles mondiales entre 2012 et 2022, dont huit titres, ainsi que huit titres continentaux. Il a évolué dans plusieurs catégories de poids au fil des années. Selon un proche du défunt, ce dernier devait concourir aux États-Unis pour un championnat dans les prochains jours, avec quatre autres combattants.

Yamina Hamdoud

De nature très curieuse, j'aime suivre l'actualité et notamment le quotidien des célébrités. Passionnée par mon métier de Rédactrice web, j'ai à cœur d'informer le lectorat de la manière la plus simple et la plus précise possible.