“C’est dangereux pour ma vie réelle” : Faustine Bollaert raconte son expérience personnelle avec TikTok

Dans un nouveau numéro de Ça commence aujourd’hui baptisé Solitude, addictions, harcèlement : dans les coulisses des réseaux sociaux, Faustine Bollaert s’est, une nouvelle fois, confiée face à ses invités. La présentatrice de l’émission de France 2 a en effet raconté son expérience personnelle avec le réseau social TikTok.

Présentatrice emblématique de France Télévisions, Faustine Bollaert anime chaque jour de la semaine un nouveau numéro de son émission Ça commence aujourd’hui sur France 2. Si elle aime recueillir les confidences de ses invités, il est plutôt très rare que la belle brune de 43 ans se mette, à son tour, à partager ses expériences personnelles.

Elle s’efforce ainsi à rester professionnelle sur le plateau, même si parfois, il s’avère difficile pour elle de se contenir face aux sujets traités au cours de l’émission. Comme ce fut d’ailleurs le cas lors du numéro baptisé Solitude, addictions, harcèlement : dans les coulisses des réseaux sociaux.

Une addition qui aurait pu lui gâcher la vie…

Pour bien traiter le sujet, Faustine Bollaert a accueilli Emmy (alias EmmyMakeupPro) et Samantha (alias miss_serbiaa) sur le plateau de Ça commence aujourd’hui. Il s’agit en effet de deux femmes qui partagent leur quotidien et les détails de leur vie sur les réseaux sociaux. Une situation qui n’est pas sans conséquences sur leur vie privée. La raison ? Elles peuvent se sentir seules comme elles peuvent avoir du mal à se détacher de ce monde virtuel.

Au cours du débat, l’épouse de Maxime Chattam a eu l’idée de partager avec ses invités et les téléspectateurs de France 2 son expérience personnelle avec le réseau social TikTok. La maman d’Abbie (née 2013) et Peter (né 2015) s’est notamment confiée sur une addiction qui aurait pu lui gâcher la vie si elle n’a pas fait le bon choix…

“C’était addictif et je n’ai pas vu le temps passer”

Prise par sa curiosité, la présentatrice a décidé, un soir d’été, de découvrir ce réseau social très en vogue actuellement. “J’ai voulu voir à quoi ça ressemblait, parce que je me suis dit qu’il y a un monde parallèle que je connais pas. Je me suis créé un compte avant les vacances, il y a quelques mois”, a-t-elle d’abord confié.

Elle a donc installé l’application sur son téléphone et a commencé à regarder les vidéos, sans se rendre compte du temps qui passe. “Le premier soir, j’y suis allée à 22h et je ne me suis absolument pas rendue compte que j’y suis restée jusqu’à 2h du matin. Je voulais absolument voir la vidéo d’après. Le lendemain matin, en me réveillant, je me suis dit ‘c’est fou’, parce que je ne suis pas accro aux réseaux sociaux, mais là c’était addictif et je n’ai pas vu le temps passer”, a-t-elle poursuivi.

“C’est tellement chronophage !”

Effrayée et très mal à l’aise à cause de cette addiction, Faustine Bollaert a tout de suite pris la situation en main. “J’ai supprimé l’application en me disant c’est dangereux pour ma vie réelle, en fait. C’est tellement chronophage !”, a révélé la maman d’Abbie (9 ans) et Peter (7 ans), qui souhaitait que cette situation ne se produise plus jamais.

Et de conclure, tout en admettant qu’elle avait commis une erreur : “Tout ça m’a paru lunaire, je me suis dit qu’il y avait déjà beaucoup de choses à ingurgiter dans notre vie réelle pour ne pas me rajouter, en effet, des nouvelles interrogations à travers ce réseau social, où ça va tellement vite, parce que les vidéos durent 10 secondes.”

Une confidence qui fait froid dans le dos !

Yamina Hamdoud

De nature très curieuse, j'aime suivre l'actualité et notamment le quotidien des célébrités. Passionnée par mon métier de Rédactrice web, j'ai à cœur d'informer le lectorat de la manière la plus simple et la plus précise possible.