Comment reprendre le travail après un congé maternité ?

Votre congé maternité touche à sa fin et l’idée de devoir vous adapter à un nouveau rythme et à une toute nouvelle organisation vous stresse ? Voici nos 4 conseils pour une bonne reprise.

En tant que femme enceinte, vous avez le droit, juste avant l’accouchement de votre bébé, de prendre un congé maternité, rémunéré bien sûr ! Ce congé de 16 semaines vous permettra de préparer votre accouchement puis de vous occuper de votre nouveau-né. C’est l’occasion des femmes travailleuses de prendre soin de leur enfant durant ses premiers mois. Après l’achèvement des 16 semaines du congé, il sera grand temps de reprendre le travail et de retrouver surtout vos piles de dossiers.

L’idée de reprendre le chemin du travail vous stresse ? Voici 4 conseils utiles pour être bien organisée et sereine le jour J, mais surtout pour ne pas stresser :

1- Garder le contact avec ses collègues

Nouveaux arrivants, départs, réunions, nouveaux objectifs et stratégies mises en place… Il s’en est sans doute passé plusieurs choses pendant votre congé maternité. Pour ne pas être perdue et se sentir totalement déconnectée au retour et connaître les dernières informations, pensez à garder le lien avec vos collaborateurs durant votre absence. Par exemple, vous pouvez leur proposer un déjeuner pendant votre grossesse, même en visioconférence, ou tout simplement leur envoyer des messages, des mails, ou téléphoner aux collègues les plus proches. Cela permet de prendre et de donner des nouvelles, notamment avec ce collègue exceptionnel qui vous racontera tout dans les moindres détails. Vous aurez ainsi l’impression que vous aviez quitté le travail la veille.

Petit conseil : n’hésitez pas à envoyer une photo de votre petit ange à votre équipe de travail pour leur annoncer l’heureux événement.

2- Trouver une garde pour le bébé

Et voilà, votre congé maternité s’achève, et vous vous apprêtez désormais à rejoindre votre bureau. Pour cela, une organisation est plus que nécessaire, pour votre bien-être, mais aussi pour le bien de votre nouveau-né. Il sera donc très important de trouver le mode de garde qui convient le plus à votre bébé, notamment pour être rassurée en le laissant entre de bonnes mains. Crèche, nounou ou assistante maternelle… à vous de choisir et de voir où votre ange sera le plus à l’aise et surtout, en sécurité.

3- Se préparer à la séparation

C’est l’étape la plus délicate : habituer le bébé à ses journées loin de vous. Et c’est durant la dernière semaine de votre congé maternité que vous pourrez procéder à cette étape, mais en toute douceur. En effet, un enfant est très sensible, notamment à l’absence de sa maman. Donc, pensez à l’habituer en douceur et progressivement à cette nouvelle adaptation, à raison d’une demi-heure au départ, en votre présence, puis, au fur et à mesure, quelques heures… Continuez avec ce rythme jusqu’à le laisser seul avec la nounou l’après-midi ou la journée entière. Vous serez ainsi rassurée de votre bébé durant votre absence et celui-ci prendra vite le rythme, même si les premiers jours s’accompagnaient de pleurs. Ne vous inquiétez pas, les pleurs ne durent jamais très longtemps.

4- Reprendre son rythme

Après les courtes nuits, voire les nuits blanches avec votre nouveau-né, il va vous falloir, une semaine avant la reprise, reprendre votre rythme. Pour cela, l’aide du papa est plus que nécessaire. Demandez-lui de donner le biberon à votre bébé lorsqu’il se réveille en pleine nuit, notamment durant les premiers jours de la reprise. Si vous allaitez, pensez à tirer votre lait la veille, afin de bénéficier d’un bon sommeil, et ainsi être en pleine forme pour la reprise.

Une fois tout cela est réglé, il sera temps de reprendre le chemin du travail !

Yamina Hamdoud

De nature très curieuse, j'aime suivre l'actualité et notamment le quotidien des célébrités. Passionnée par mon métier de Rédactrice web, j'ai à cœur d'informer le lectorat de la manière la plus simple et la plus précise possible.