Didier Deschamps : que pense le sélectionneur de la finale exceptionnelle de Kylian Mbappé ?

Après un excellent parcours tout au long de la Coupe du Monde 2022 au Qatar, Didier Deschamps a vu son équipe de France tomber en finale, ce dimanche 18 décembre face à l’Argentine. Peu après cette cruelle défaite, l’homme fort de la sélection tricolore s’est exprimé sur cette finale exceptionnelle de Kylian Mbappé.

En marge de la finale de la Coupe du Monde 2022 au Qatar, l’équipe de France s’est inclinée au bout du suspense contre l’Argentine après une séance de tirs au but irrespirable (3-3, 4-2 t.a.b), ce dimanche 18 décembre sur la pelouse du Lusail Stadium. Après de multiples retournements de situation, les tricolores ont abandonné leur titre lors d’une finale aussi crève-cœur qu’inoubliable contre l’Albiceleste. Un dénouement cruel pour les Bleus et leurs supporters.

“Il y a eu beaucoup d’émotions”

Forcément très déçu après cette défaite, Didier Deschamps a livré son ressenti sur cette finale d’anthologie, qui aurait pu tourner d’un côté comme de l’autre. “Dans l’analyse du match, il y aura bien sûr cette première heure durant laquelle il n’y a pas eu de match face à une équipe qui nous a été supérieure dans l’agressivité. Nous, on a été moins bien pour différentes raisons, mais malgré tout, on est revenus de nulle part, en renversant une situation qui était très compromise. C’est ça qui donne encore plus de regrets”, a confié le technicien de 54 ans à So Foot.

Avant d’ajouter : “Le scénario, c’est le foot : il y a la prolongation, on a une balle de Coupe du monde à la dernière minute, mais ça ne nous sourit pas… À 3-0 contre nous, il n’y aurait pas eu les mêmes regrets. On aurait dit bravo, point… (…) Il y a eu beaucoup d’émotions, mais à la fin, c’est cruel parce qu’on frôle quelque chose qu’on aurait pu toucher. Malheureusement, ce n’est pas le cas. Maintenant, expliquer pourquoi, comment… Il y a plusieurs raisons qui nous ont amenés à être moins bien sur ce match : l’adversaire, le fait d’avoir moins d’énergie, même si les entrées de certains jeunes joueurs nous ont fait du bien. On a fait ce qu’il fallait pour se donner le droit de rêver, mais le rêve ne s’est pas concrétisé.”

“Kylian a marqué cette finale de son empreinte”

Malgré cette défaite amère, le sélectionneur des Bleus a tout de même reconnu que “c’était la Coupe du monde des records”, notamment grâce à un Kylian Mbappé des grands soirs. “J’aurais préféré que ce soit le cas jusqu’au bout, mais Kylian a marqué cette finale de son empreinte. Malheureusement, pas à 100% celle qu’il souhaitait, d’où sa tristesse à la fin, comme pour l’ensemble des joueurs”, a-t-il encore lâché.

Interrogé sur l’arbitrage, Didier Deschamps a préféré qu’on ne lui pose pas la question. “Il a été comme il a été, vous êtes là pour juger. Il aurait pu être meilleur, il aurait pu être pire. Il y a des décisions qui peuvent amener à discussion. Je m’étais permis de dire qu’avant cette finale, l’Argentine n’avait pas été malheureuse. Encore une fois, je ne veux pas enlever son mérite, son titre, parce qu’elle l’a mérité, mais j’ai eu l’occasion de discuter avec une personne de l’arbitrage après la rencontre. Bon, je ne vais pas rentrer dans les détails… Bravo à l’équipe d’Argentine”, a-t-il indiqué.

Quant à l’avenir des Bleus, le sélectionneur de 54 ans a souligné que son équipe “a toujours eu un réservoir très important”. Avant de s’étaler sur le sujet : “Avant la compétition, j’avais des jeunes joueurs qui n’avaient pas une grande expérience internationale et ils ont prouvé qu’ils pouvaient être au niveau. Il y en a d’autres qui ne sont pas là, qui pourront être là à l’avenir. J’ai toujours besoin de cadres pour encadrer cette jeunesse, mais la qualité est là, très importante. (…) Je n’étais pas inquiet avant ce Mondial, je ne suis pas inquiet ce soir. On a fait une finale d’Euro, on a gagné une Coupe du monde, une Ligue des nations… Il y a eu cet Euro raté, mais là, on a été en finale. C’est quand même quelque chose.” Et de conclure : “C’est toujours une question d’équilibre. C’était déjà le cas en 2018, ça l’était aussi en 2022.”

Yamina Hamdoud

De nature très curieuse, j'aime suivre l'actualité et notamment le quotidien des célébrités. Passionnée par mon métier de Rédactrice web, j'ai à cœur d'informer le lectorat de la manière la plus simple et la plus précise possible.