“Être la fille d’Émile Louis” : quand la fille du boucher de l’Yonne évoque son passé douloureux

Être la fille d’un tueur en série n’est certainement pas une chose que l’on souhaite, notamment si ce tueur est Émile Louis ! Au micro de Christophe Hondelatte sur Europe 1, Maryline Vinet est revenue sue cette famille qu’elle n’a pas choisie.

Dans un livre intitulé Être la fille d’Émile Louis, Maryline Vinet, la fille ainée du tueur en série, née de son mariage avec Chantal Delagneau, a raconté ce qu’elle n’osait pas dire auparavant. Quinze après la sortie de son livre, soit en 2021, l’autrice s’est laissé aller à quelques confidences. Au micro de Christophe Hondelatte sur Europe 1, Maryline Vinet s’est exprimée sans tabou.

Qui est Émile Louis ?

Émile Louis, dit le boucher de l’Yonne, est l’un des plus célèbres tueurs en série français. Il est né le 21 janvier 1934 à Pontigny et mort le 20 octobre 2013 à Nancy. À la fin des années 1970, plus précisément entre 1977 et 1979, dans l’Yonne, sept jeunes filles, toutes déficientes mentales légères suivies par la Ddass, disparaissent autour d’Auxerre. Elles s’appelaient Chantal, Christine, Jacqueline, Madeleine, Françoise, Bernadette et Martine. En décembre 2000, Émile Louis a avoué l’assassinat de ces sept jeunes filles handicapées, mais s’est retracé un mois plus tard. Quatre ans plus tard, il avait été condamné à la réclusion criminelle à perpétuité pour le meurtre de ces sept victimes disparues dans les années 1970 dans l’Yonne.

“Être la fille d’Émile Louis”

En 2003, la fille ainée de l’assassin des disparues de l’Yonne, Maryline Vinet, avait publié un livre sobrement intitulé Être la fille d’Émile Louis. À travers ses pages, l’autrice raconte l’impensable : être l’enfant d’un monstre. Cette dernière partage également avec ses lecteurs son passé douloureux, notamment entre un viol vécu à l’âge de 5 ans et qui a duré pendant des années, et le fait de surprendre son père éventrant une de ses victimes alors qu’elle n’était âgée que de 11 ans. Dans son livre, Maryline Vinet évoque les raisons qui l’ont poussée à se taire pendant toutes ces années.

Maryline Vinet s’exprime sans filtre

Quinze ans après la sortie de son livre, le journaliste spécialisé dans les affaires criminelles Christophe Hondelatte avait invité, en 2021, Maryline Vinet pour parler davantage sur sa vie. Au micro d’Europe 1, l’écrivaine n’est confiée sans tabou et sans filtre. Le journaliste d’Europe 1 lui avait interrogé s’il est possible de tourner la page quand on est la fille d’Émile Louis.

À cette question, la fille du tueur de série avait répondu : “Je ne pense pas que je pourrais la tourner un jour. Bien sûr, il y a des moments où je n’y pense pas. (…) Mais ça sera toujours présent. Je ne pense pas forcément à Émile mais à toutes les atrocités qu’il a pu commettre. Il n’y a pas une journée sans que je sois ramenée, d’une façon ou d’une autre, dans cette atmosphère, dans cette famille. Ça pèse très lourd. Bien sûr, maintenant, j’ai une autre vie, j’ai des enfants, des petits-enfants, et je suis très bien comme ça. Mais quand même, il y a toujours quelque chose.”

Violée par son père à l’âge de 5 ans

À l’âge de 5 ans, Maryline Vinet avait été violée par son père. Un souvenir très douloureux qui ne s’effacera certainement pas de sa mémoire, et dont sa mère aurait eu connaissance : “Je pense qu’elle avait un doute parce qu’on avait une vieille voisine qui s’était prise d’amitié pour ma mère. Le dernier soir, après être rentrée de la clinique après ce qu’il m’avait fait, elle ne m’a plus jamais laissée seule avec lui avant que maman rentre.”

Une vie de maman réussie

Malgré toutes les contraintes, Maryline Vinet estime avoir bien réussi son rôle de maman. “Mes enfants n’ont absolument pas de contact avec la famille. Mon mari et moi mettons un point d’honneur à ce que nos enfants aient une vie saine, loin de tout ce tumulte”, avait-elle indiqué.

Yamina Hamdoud

De nature très curieuse, j'aime suivre l'actualité et notamment le quotidien des célébrités. Passionnée par mon métier de Rédactrice web, j'ai à cœur d'informer le lectorat de la manière la plus simple et la plus précise possible.