Fabrice Sopoglian en deuil : son coup de gueule contre l’hôpital de la Pitié Salpetrièr

C’est une triste nouvelle qui a touché Fabrice Sopoglian. Dans un bouleversant message publié sur ses réseaux sociaux, le producteur de 47 ans a annoncé le décès de sa mère, après trois ans de combat contre le cancer. Il a également exprimé sa colère en accusant l’hôpital de la Pitié Salpetrière de l’avoir maltraitée avant sa mort.

Le monde de la téléréalité est en deuil. Fabrice Sopoglian a malheureusement annoncé, il y a quelques jours, une terrible nouvelle : celle du décès de sa mère, après trois ans de combat contre sa maladie. Présent pour sa maman depuis le début de son cancer, le producteur a publié un déchirant message sur Instagram, dans lequel il a exprimé sa tristesse, mais aussi sa colère contre l’hôpital de la Pitié Salpetrière, l’accusant d’avoir mal traité sa mère et l’avoir laissé agoniser seule dans sa chambre avant de rendre son dernier souffle.

Un vibrant hommage à sa défunte mère

En légende d’un cliché de lui devant la tombe de celle qui l’a mis au monde et qu’il a tant aimé, Fabrice Sopoglian a souhaité rendre un dernier hommage à celle qu’il surnomme souvent “la femme de sa vie”. “Fais un bon voyage maman. Je n’aurais jamais imaginé écrire une telle phrase un jour ! Ce que je garderai de toi maman c’est ta force, pas une larme en 3 ans malgré toute cette maladie ! Un père et un fils qui enterrent l’amour de leur vie, voilà ce que résume cette photo intime ! Les liens du sang ne trompent jamais ! C’est ça qu’il faut inculquer à nos enfants ! J’aimerais pouvoir dire que ma mère est partie sans douleur et sereinement mais ça n’est pas le cas ! Nous avons récupéré sa douleur pour enfin la soulager !”, a-t-il d’abord écrit.

Très remonté contre l’hôpital de la Pitié-Salpetrière, celui qui a été le célèbre parrain de l’émission Les Anges sur NRJ 12 a ensuite expliqué que sa défunte mère avait vécu un cauchemar avant de rendre son dernier souffle et était malheureusement partie dans de terribles souffrances.

“J’ai honte d’avoir choisi un tel établissement hospitalier”

Submergé par le chagrin et en colère, le producteur de 47 ans a révélé : “Je pointe du doigt cette institution @hopitalpitiesalpetriere @hopitauxdeparis qui se présente comme l’hôpital numéro 1 de France ! L’état de ma mère à ce moment nécessitait en permanence une aide du personnel hospitalier , elle sonne attend une heure sans que personne ne vienne et décide d’aller aux toilettes seule, malheureusement elle fait une chute et se fracture l’épaule , elle heurte le sol avec sa tête avec un traumatisme cranien , des bleux partout sur le visage , elle crie durant 45 minutes allongée sur le carreau sans que personne ne viennes , de plus pas de signal d’alarme dans les toilettes (une norme obligatoire). Même si la chute ne ‘semble’ pas être la cause de son décès , enfin d’après l’avis des médecins ! “

Et d’ajouter : “J’ai honte d’avoir choisi un tel établissement hospitalier et d’avoir incité et pousser ma mère a y faire des examens avec des Docteurs qui sont meilleurs à faire des grands discours au lieu de gérer les défaillances de leurs structures !”

Fabrice Sopoglian a finalement tenu à donner un conseil à sa communauté : “La moralité de mon histoire soyez présent quand le jour viendra Vous aurez le choix soit d’être lâche ou digne! Être un fils c’est un devoir d’accompagner ses parents aux portes du paradis! Ne passait plus jamais un jour sans appeler votre mère ou père en leur témoignant votre amour malgré votre succès, votre argent ou vie compliquée car un jour notre tour viendra!”

Yamina Hamdoud

De nature très curieuse, j'aime suivre l'actualité et notamment le quotidien des célébrités. Passionnée par mon métier de Rédactrice web, j'ai à cœur d'informer le lectorat de la manière la plus simple et la plus précise possible.