“Il a été d’un immense respect” : Cécile Bois (Addict) sans tabou sur sa collaboration avec Sagamore Stévenin

Le jeudi 27 octobre 2022, TF1 diffusait sa nouvelle mini-série baptisée Addict. Dans cette fiction, à la fois haletante et sombre, Cécile Bois incarne Élodie, qui tombe sous l’emprise de son voisin Bruno, interprété par Sagamore Stévenin. Dans une interview accordée à nos confrères de Télé-Loisirs, l’actrice est revenue sur sa collaboration avec son collègue de 48 ans.

Cécile Bois est à l’affiche de la nouvelle mini-série Addict, diffusée sur TF1, depuis le jeudi 27 octobre 2022. Loin des bérets acidulés de Candice Renoir, la belle blonde, qui joue désormais Élodie, voit son quotidien bouleversé suite à sa rencontre avec son nouveau voisin, Bruno. Elle tombe en effet sous l’emprise de ce personnage interprété par Sagamore Stévenin. Une liaison dangereuse qui se transforme en descente aux enfers…

“On parlait beaucoup, il est très impliqué…”

Dans une interview accordée au magazine Télé-Loisirs, Cécile Bois a évoqué sa rencontre avec Sagamore Stévenin, celui qui joue son amant dans la mini-série de TF1. “Je ne le connaissais pas personnellement. C’est un être très complexe. D’après ce qui se disait dans le métier, je savais que c’était un garçon entier, pas facile et fulgurant… Je l’ai rencontré en plusieurs étapes car il est vraiment arrivé sur le tournage à partir de la septième semaine. La première fois qu’on s’est dit bonjour, j’ai senti que c’était lui qui allait venir vers moi et par l’inverse, pour lui laisser le temps s’il en avait envie. La deuxième, le tournage avait commencé et nous avons démarré par une scène d’amour. Et, là, j’ai vu un garçon timide qui ne correspondait pas à l’image que j’avais”, a-t-elle raconté.

Avant d’enchainer : “Enfin, la troisième, il est entré dans le film et on a fait une scène avec pas mal de texte et, à la fin, il m’a prise dans ses bras : “Oh putain on est pareil”. À partir de là on a eu un dialogue qui a duré jusqu’à la fin du tournage. On parlait beaucoup, il est très impliqué, il a besoin de comprendre ce qu’il fait et comment. C’est ensemble qu’on s’est consultés pour orienter notre histoire vers une vraie histoire d’amour…”

“Il a été d’un immense respect”

Interrogée sur les scènes intimes avec celui qui incarne son amant Bruno, l’actrice de 50 ans a affirmé qu’il “n’y a jamais eu de gêne”. Et d’ajouter : “La pudeur de Sagamore et, j’allais dire, sa naïveté par rapport à la femme, ont fait que je me sentie très bien. Il a été d’un immense respect, nous en avons parlé tous les deux. Ça se règle comme une chorégraphie. Dans le scénario, Didier (Le Pêcheur, réalisateur, ndlr) avait écrit des choses beaucoup plus abouties, mais il nous a laissé la liberté d’aller jusqu’où on voulait”. La compagne de l’acteur français Jean-Pierre Michaël a souligné, qu’avec son coéquipier du tournage, ont donné beaucoup d’eux, ce qui leur a “permis d’avoir une vraie complicité de jeu”.

Cécile Bois a évoqué le même sujet lors d’une interview donnée à nos confrères de Gala. À la question “Vous partagez plusieurs scènes intimes avec lui (Sagamore Stévin). Comment l’avez-vous vécu ?”, l’héroïne d’Addict a fait savoir que l’acteur de 48 ans est très pudique, ce qui est aussi son cas. Avant d’enchainer : “Au départ, c’est Didier Le Pêcheur qui a été plutôt rassurant quand je lui en ai parlé. Après, c’est Medi Sadoun (qui interprète son mari dans Addict, ndlr) qui l’a été. En fait, mes deux partenaires étaient tous les deux rassurants, parce qu’ils étaient aussi mal à l’aise que moi. On était au même niveau tous les trois. On a fait en sorte que ça se passe le mieux possible. Tous les deux ont été profondément respectueux, c’est même moi qui leur disais ‘allez-y, vous pouvez me toucher’ et ils ne l’ont quasiment pas fait. Quand c’est comme ça, on se libère un peu dans le jeu…”

Yamina Hamdoud

De nature très curieuse, j'aime suivre l'actualité et notamment le quotidien des célébrités. Passionnée par mon métier de Rédactrice web, j'ai à cœur d'informer le lectorat de la manière la plus simple et la plus précise possible.