Isabelle Adjani : ce détail physique qu’elle ne valide pas du tout chez son fils Gabriel-Kane

Lors d’un entretien accordé à Nice Matin, publié ce jeudi 11 août, Isabelle Adjani s’est confiée comme rarement au sujet de son fils Gabriel-Kane. L’actrice française évoque notamment un détail physique qu’elle en a horreur chez lui : ses tatouages.

Figure incontournable du septième art, Isabelle Adjani s’est confiée dans les colonnes de Nice Matin ce jeudi 11 août. Lors de son entretien, l’actrice de 67 ans a particulièrement évoqué le sujet des tatouages de son fils Gabriel-Kane, qu’elle a eu de son histoire avec le comédien britannique Daniel Day-Lewis.

Une actrice avec pleins de projets

Même à 67 ans, la comédienne, qui est aussi chanteuse, multiplie les projets. Ces derniers temps, la maman de Gabriel-Kane a profité de son passage dans le Sud de la France pour assurer encore une représentation de Vertige Marylin au théâtre de Verdure du Festival de Ramatuelle, le samedi 6 août dernier. Un événement qui a réuni de nombreuses personnalités publiques, dont le couple tout récent formé : les journalistes de France Télévisions Sophie Davant et William Leymergie. Isabelle Adjani a, en outre, plusieurs autres tâches au menu, dont la préparation de son prochain album, la promotion de Diane de Poitiers, téléfilm de Josée Dayan, la clôture du Festival Pierre Lacoste, etc. Visiblement, l’actrice est une femme avec un emploi du temps très chargé.

Isabelle Adjani ne valide pas tous les choix de son fils

Dans les colonnes de Nice Matin, Isabelle Adjani s’est laissé aller en faisant des révélations, notamment sur son fils Gabriel-Kane, né de son précédente union avec le comédien britannique Daniel Day-Lewis. À 27 ans, le mannequin et musicien est sans doute libre de ses choix. De son côté, sa maman admire beaucoup le chemin qu’il a déjà parcouru du haut de ses 27 ans, toutefois, elle valide un peu moins certains de ses choix physiques.

Elle ne supporte pas ce dont son fils est accro

Bien que Gabriel-Kane soit libre de ses choix, cela n’empêche pas sa célèbre maman de ne pas tous les valider. En effet, il y a un détail physique que l’actrice a horreur chez son fils : ses tatouages. Lors de son passage à Nice Matin, ce jeudi 11 août, la chanteuse s’est confiée sur ce qu’elle ne supporte pas et dont son fils est accro. Interrogée sur le sujet, Isabelle Adjani n’a pas caché et a lancé : “Ne m’en parlez pas, ça me donne envie de pleurer. J’accepte ceux de mon fils comme une maman résignée, mais cet engouement générationnel qui touche aussi des gens qui n’ont plus 20 ans me désespère et me bouleverse”. Apparemment, l’actrice de 67 ans ne supporte vraiment pas ce détail chez la jeune génération.

Pour Isabelle Adjani, la peau, c’est sacré

Toujours lors de son interview à nos confrères de Nice Matin, la comédienne et chanteuse a fait savoir que pour elle, la peau, c’est sacré : “Sans jugement moralisateur, la peau est pour moi un organe et cette encre que l’on loge sous la peau pollue l’organisme. La peau reflète aussi la lumière d’un être. L’obscurcir me déconcerte. L’autre fois, j’ai vu quelqu’un qui s’était fait tatouer le blanc des yeux. J’en ai pleuré.”

Une folie de tatouage tenue de son père

Dans des déclarations accordées à Paris Match en 2016, Gabriel-Kane explique que cette folie du tatouage le tient de son père. “Ma mère n’aime pas du tout ! Même mon père, qui pourtant en a plein, me dit de me calmer. À 21 ans, j’en ai déjà plus que lui qui en a 59”, a-t-il déclaré, poursuivant : “Parfois, je me fais tatouer dans des endroits où ça fait très mal. J’aime bien tester mon endurance à la douleur et aller au bout de ma résistance. Un tatouage, c’est purificateur.”

Yamina Hamdoud

De nature très curieuse, j'aime suivre l'actualité et notamment le quotidien des célébrités. Passionnée par mon métier de Rédactrice web, j'ai à cœur d'informer le lectorat de la manière la plus simple et la plus précise possible.