“J’ai été poursuivie par les huissiers” : Géraldine Maillett (TPMP) cash sur la galère vécue avec sa mère

Ce jeudi 13 octobre 2022, Cyril Hanouna était aux commandes d’un nouveau numéro de Touche pas à mon poste. À l’occasion, Géraldine Maillet s’est confiée à cœur ouvert sur ses “gros problèmes de fric” et ses années de galère avec sa mère.

Alors que plusieurs Français rencontrent des difficultés à trouver de l’essence, les travailleurs du secteur de la raffinerie se battent afin d’obtenir des augmentations salariales. Un combat qui a invité certains internautes à dévoiler leur salaire sur Twitter, sous l’étendard du hashtag #Balancetonsalaire, en soutien aux grévistes des raffineries.

“C’est génial, je suis très content”

Dans le nouveau numéro de Touche pas à mon poste, diffusé la soirée de ce jeudi 13 octobre sur la chaine C8, les chroniqueurs de l’émission se sont débattus à ce sujet. À l’occasion, Raymond Aabou s’est montré très transparent sur le sujet et a révélé son salaire.

“J’ai déjà dit que je prenais 2000 dans le camion et que je prenais 2000, voire 2500 ou plus ici. Mais maintenant que je n’ai quasiment plus de camion, je n’ai qu’ici. Le salaire que j’ai touché le mois dernier c’est 3188 euros. Ce n’est pas du brut, c’est du net. En brut c’est beaucoup plus. Après il y a les impôts qui arrivent donc il reste environ 3100. Et c’est génial, je suis très content”, a-t-il indiqué avec une honnêteté fortement applaudie par le public.

“J’ai connu des gros problèmes de fric”

De leur côté, les autres chroniqueurs de Cyril Hanouna n’ont pas souhaité révéler leur salaire. Parmi eux, figurait Géraldine Maillet. Si elle a préféré garder son salaire pour elle, la femme de télévision de 50 ans n’a pas nié qu’elle gagnait confortablement sa vie. “Aujourd’hui, il y a un diktat de la transparence, où quoiqu’on dise, ça serait indécent. Et donc, on va nous dire : ‘Mais est-ce que tu es légitime toi, à parler tous les soirs de de telle chose, de tel mouvement social ? Alors que toi, effectivement tu es nantie, tu es extrêmement privilégiée’. Et évidemment, c’est le cas. Tu es donc hors-sol. Et c’est évidemment le cas”, a-t-elle confié face à Cyril Hanouna.

La compagne de Daniel Riolo n’oublie pas pour autant d’où elle vient. Dans sa jeunesse, elle a connu une période difficile et a passé des années de galère avec sa maman. Des moments qui marquent toujours la chroniqueuse de TPMP. “J’ai connu des gros problèmes de fric. Je sais ce que c’est de ne rien avoir le 10 du mois. J’ai été poursuivie par les huissiers avec ma maman, donc je sais ce que c’est”, a-t-elle révélé.

“Je considère que je ne suis pas riche”

Géraldine Maillet a ensuite poursuivi : “Quand j’ai été mannequin, parce que c’est des métiers précaires, on ne travaille pas plus qu’à 25 ans, parce qu’après on sent le sapin. Quand tu es écrivain, c’est pas le même travail. Pour un défilé, je pouvais être payée par exemple 10 000 ou 15 000 euros pour un défilé. Pour écrire un livre, alors que ça me prenait un an de mon temps, c’était 2 000 euros d’à-valoir”.

L’ancien mannequin a également dévoilé qu’elle n’est pas propriétaire de son appartement, elle est juste locataire. Elle a ainsi avoué qu’elle ne se considère pas comme étant une personne riche. “Quand j’aurais mon appartement à moi, je considèrerai que je suis riche. Là, je suis locataire, je ne peux pas être propriétaire parce que je suis trop vieille pour emprunter. Donc je considère que je ne suis pas riche, mais je suis très très aisée”, a-t-elle conclu.

Yamina Hamdoud

De nature très curieuse, j'aime suivre l'actualité et notamment le quotidien des célébrités. Passionnée par mon métier de Rédactrice web, j'ai à cœur d'informer le lectorat de la manière la plus simple et la plus précise possible.