“Je me sentais mal” : Louane sans filtre sur ses complexes et ses craintes pour sa fille Esmée

Louane est revenue sur le devant de la scène avec la sortie de son album baptisé Sentiments. En pleine promotion de cette nouvelle réalisation, sortie ce jeudi 8 décembre, la chanteuse de 26 ans était invitée d’RTL, ce dimanche 11 décembre. L’occasion pour l’artiste de se confier sur ses complexes et ses craintes pour sa fille Esmée. 

À 26 ans seulement, Anne Peichert, dite Louane ou plus rarement Louane Emera, est une chanteuse, musicienne et actrice de renom, qu’elle s’est fait connaitre du grand public en 2013 dans le télécrochet The Voice : La Plus Belle Voix. En 2015, la native d’Hénin-Beaumont a sorti son premier album baptisé Chambre 12. Une réalisation qui a obtenu la Victoire de l’album révélation de l’année en 2016. Depuis, l’artiste enchaine les succès. Après deux autres albums, Louane en 2017 et Joie de vivre en 2020, la chanteuse a sorti récemment (le jeudi 8 décembre 2022) son tout dernier album, Sentiments, dans lequel la chanteuse se dévoile, en évoquant notamment sa petite fille Esmée ou encore ses parents.

“J’ai franchi une étape. Il y a quelques années, je ne voulais pas en parler car c’était hyper violent, par moments (…) j’ai appris à vivre avec, j’ai grandi avec ça. Je ne suis pas triste tous les jours. (…) Mais ce n’est pas simple, je prends encore des claques. Une date, un moment, un parfum. J’ai écrit une nouvelle chanson là-dessus. Dans le texte, je raconte que l’une des choses les plus difficiles, c’est de sentir sur quelqu’un d’autre le parfum de la personne qui n’est plus là”, a-t-elle fait savoir au magazine Télé 7 Jours en mai dernier.

“Je me rappelle, je me sentais mal”

Invitée d’RTL ce dimanche 11 décembre pour faire la promotion de son nouvel album, Sentiments, Louane s’est également livrée sur l’un de ses complexes : son rapport au corps. Durant son entretien, la compagne de Florian Rossi a en effet parlé d’une manière très personnelle sur son malaise avec ses formes. Un problème qui ne date pas d’hier, comme elle l’a fait savoir à nos confrères : “Je pense que c’est hyper lié à la société. Il faut quand même comprendre que quand on a 12 ans, moi c’est l’âge où j’ai pris conscience de mon corps et où j’ai commencé à me sentir mal dans ma peau”, a-t-elle raconté.

Avant de poursuivre : “À 12 ans, si ce n’est plus jeune pour les générations actuelles, on se comparait avec nos copines. Je me rappelle, je me sentais mal parce que je n’avais pas forcément le corps de certaines, d’autres se sentaient mal parce qu’elles étaient trop minces, d’autres se sentaient mal parce qu’elles étaient trop grandes…”

Ses craintes pour sa fille Esmée

Avec le temps, l’interprète du titre Si t’étais là a appris à mieux gérer ses complexes. Cependant, elle craint que sa fille Esmée, née en 2020 de ses amours avec son compagnon depuis 2018, le musicien Florian Rossi, subisse elle aussi le même sort. “On est dans une société où quand on est une femme, il y a des injonctions qui font que c’est compliqué. Même pour ma fille, j’espère que ce sera plus simple, mais ce sera toujours un peu compliqué”, a-t-elle déclaré.

Et d’ajouter : “Je ne comprends pas comment il y a autant de pression dans la société sur le corps, sur la façon dont une femme doit agir. À mes yeux en tout cas c’est insensé ! Moi, je me rappelle qu’à 12 ans, je voulais courir, faire du foot, et rentrer chez moi pleine de boue. […] Ça arrive à tout le monde. Parfois c’est une passade, parfois c’est plus long, mais on peut s’en sortir. Moi, il y a des jours où je m’en sors hyper bien et il y a des jours où c’est la merde.”

Yamina Hamdoud

De nature très curieuse, j'aime suivre l'actualité et notamment le quotidien des célébrités. Passionnée par mon métier de Rédactrice web, j'ai à cœur d'informer le lectorat de la manière la plus simple et la plus précise possible.