“Jean-Luc Delarue, 10 ans déjà : de succès en excès” : TF1 rend hommage à l’animateur

Dix ans après la mort de Jean-Luc Delarue, TF1 se souvient. En effet, la chaine française commémorera l’animateur et lui rendra hommage en diffusant un documentaire en trois parties, le 24 août 2022. 

Éteint le 23 août 2012, à l’âge de 48 ans des suites d’un cancer de l’estomac et du péritoine, Jean-Luc Delarue continue à vivre dans la mémoire de ses proches. Dix ans après sa mort, la chaine TF1 propose de lui rendre hommage en diffusant, le 24 août prochain, un documentaire intitulé Jean-Luc Delarue, 10 ans déjà : de succès en excès.

Éteint après 25 ans de carrière

L’animateur, qui est aussi producteur, a marqué l’histoire de la télévision française en plus de 25 ans de carrière, avant de rendre son dernier souffle, le 23 août 2012. Celui qui s’était illustré dans l’émission Ça se discute, diffusée sur France 2 à la fin des années 90 et dans les années 2000, a quitté la vie à l’âge de 48 ans seulement, des suites d’un cancer de l’estomac et du péritoine. Les proches de Jean-Luc Delarue ont affirmé que le défunt a beaucoup souffert de cette maladie qu’il combattait depuis deux ans.

Un documentaire de trois épisodes pour lui rendre hommage

À l’occasion de l’anniversaire de la mort de l’animateur-producteur emblématique et controversé, le groupe TF1 a proposé de lui rendre hommage et consacrera une soirée à sa mémoire. Lors de cette soirée, programmée le 24 août prochain à partir de 21 h 10, un documentaire sous le titre Jean-Luc Delarue, 10 ans déjà : de succès en excès, sera diffusé en première partie. Une émission qui sera produite par Réservoir Prod, la société créée par Jean-Luc Delarue.

“Raconter Jean-Luc Delarue, c’est raconter plusieurs vies”

“Costume foncé, chemise blanche, oreillette et plaquette en bois…, son style reste ancré dans la mémoire collective. Animateur préféré́ des Français durant les années 2000, gendre idéal producteur à succès, son rang de star et d’écorché́ vif lui ont valu de se brûler les ailes et de perdre pieds”, indique un communiqué du groupe TF1, précisant : “Cette soirée documentaire raconte le parcours de vie haletant et les rebondissements de la carrière de Jean-Luc Delarue. Raconter Jean-Luc Delarue, c’est raconter plusieurs vies, l’ambivalence du personnage publiquement fort, puissant et ambitieux, mais ultra-sensible et torturé dans l’intimité́”.

Une autre version enrichie du documentaire bientôt sur TMC

Outre de ce documentaire qui sera diffusé ce mercredi 24 août 2022, une autre version, mais plus enrichie de l’émission déclinée en quatre épisodes de 45 minutes, sera également diffusée prochainement sur la chaine TMC. La production indique à nos confrères de Puremédias que cette version sera diffusée “avec des images d’archives supplémentaires et de nouveaux extraits d’interviews”.

Pourquoi TF1 et pas France Télévisions ?

Jean-Luc Delarue a fait le plus gros de sa carrière à France Télévisions, notamment à France 2, où il a marqué la télé par le côté novateur de ses émissions centrées sur l’empathie autour du témoignage d’anonymes. De quoi s’interroger : pourquoi donc avoir choisi le groupe TF1 plutôt que France Télévisions ?

Afin de répondre à cette question, Eve Ewing, directrice générale de Réservoir Prod, explique dans les colonnes de Puremédias : “Pour les 3 ans de la disparition de Jean-Luc, nous avions produit un premier doc pour D8, à l’époque où Ara Aprikian et Xavier Gandon étaient aux responsabilités. C’est donc par loyauté que nous avons proposé ce nouveau projet à la même équipe”.

Du côté de TF1, Rémy Faure, directeur des programmes de flux, fait savoir : “L’histoire à elle seule justifie un documentaire. (…) Pour nous, c’est rendre hommage à quelqu’un qui a marqué l’histoire de la télévision et dont les émissions sont encore aujourd’hui à l’antenne. Jean-Luc Delarue a importé une nouvelle façon de faire de la télévision. Il n’y en a pas cinquante comme lui”.

Yamina Hamdoud

De nature très curieuse, j'aime suivre l'actualité et notamment le quotidien des célébrités. Passionnée par mon métier de Rédactrice web, j'ai à cœur d'informer le lectorat de la manière la plus simple et la plus précise possible.