La secte Moon au cœur des motifs de l’assassin de Shinzo Abe au Japon : les motivations du suspect s’éclairent

La mère de Tetsuya Yamagami, présumé assassin de Shinzo Abe, est membre de l’Église de l’Unification. L’organisation, également connue sous le nom de secte Moon, l’a confirmé ce lundi 11 juillet. Le suspect “en voulait à cette organisation” et souhaitait se venger de celle-ci en visant l’ancien dirigeant du pays.

En effet, l’affaire de l’assassinat de l’ancien Premier ministre japonais, Shinzo Abe, le vendredi 7 juillet, ne semble pas sur le point de se résoudre. De nouveaux détails sur cet incident ayant bouleversé tout le Japon sont récemment dévoilés. On vous explique tout. Mais avant, qu’est-ce que la secte Moon ?

Qu’est-ce que la “secte Moon” ?

L’Église de l’Unification, encore appelée la secte Moon, et plus récemment Fédération pour la Paix universelle, est une mouvance religieuse née en Corée du Sud en 1954 par Sun Myung Moon. Ce dernier, décédé en 2012, est né dans ce qui est désormais la Corée du Nord. À l’âge de 15 ans, celui-ci assure avoir eu une vision de Jésus Christ lui demandant de poursuivre sa mission sur terre : monde banni de ses péchés, une humanité pure.

Cette organisation, principalement présente en Corée du Sud, ainsi qu’aux États-Unis et au Japon, a de longue date cultivée des liens avec des responsables politiques. Ce, en érigeant un empire économique mondial.

Dans les années 1980, la secte Moon a également eu des liens avec certains partis politiques d’extrême droite en Europe, comme le Front national en France.

Cette mouvance religieuse est principalement connue pour ses mariages collectifs de masse, fondée sur des interprétations nouvelles de la Bible.

La secte Moon au cœur de l’enquête

L’enquête se poursuit sur l’affaire de l’assassinat de Shinzo Abe, ancien Premier ministre japonais, apparemment ciblé pour sa proximité avec la secte Moon.

Selon les dernières investigations, la mère du présumé auteur des coups de feu, appartient au mouvement religieux de la secte Moon, auquel elle a versé des dons qui ont conduit à sa faillite et à l’éclatement de sa famille.

Accusant le groupe religieux d’avoir ruiné sa famille, le tireur aurait ciblé l’ex-dirigeant en raison de ses liens présumés avec le culte, qui semblent pourtant ténus.

Donc, les motivations du suspect s’éclairent. En ciblant vendredi Shinzo Abe, Tetsuya Yamagami, 41 ans, un ancien membre de la Force maritime d’autodéfense, la marine Japonaise, “en voulait à la secte Moon” et aurait voulu se venger de cette organisation, qu’il tient responsable de la ruine de sa famille.

Selon des sources policières citées par des médias locaux, le présumé assassin de l’ancien chef du gouvernement japonais aurait regardé sur YouTube des vidéos montrant comment fabriquer une arme à feu artisanale comme celle utilisée pour l’attaque, afin de mener son meurtre.

Des milliers de présents durant le cortège funéraire de Shinzo Abe

La cérémonie des obsèques de Shinzo Abe s’est déroulée mardi 12 juillet en début d’après-midi au temple bouddhiste Zojoji, dans le centre de la capitale nippone. Une cérémonie notamment marquée par la présence de la veuve de Shinzo Abe, Akie, et du Premier ministre en exercice, Fumio Kishida.

À cet effet, des milliers de personnes sont venues se recueillir sur le passage du cortège funéraire de l’ancien responsable. Les présents s’étaient rendus spontanément dès la matinée du mardi 12 juillet devant le temple pour y rendre hommage au défunt dont la mort violente à 67 ans a bouleversé le pays des centenaires.

“Je suis choqué et en colère. Je n’arrive pas à surmonter ma tristesse, alors je suis venu déposer des fleurs et prier”, a confié à l’AFP Tsukasa Yokawa, 41 ans. “Je le respectais vraiment. C’était un grand Premier ministre qui a fait beaucoup pour accroître la présence du Japon dans le monde,” a-t-il ajouté.

Yamina Hamdoud

De nature très curieuse, j'aime suivre l'actualité et notamment le quotidien des célébrités. Passionnée par mon métier de Rédactrice web, j'ai à cœur d'informer le lectorat de la manière la plus simple et la plus précise possible.