Laurent Gerra papa : rares confidences sur sa fille Célestine

À 54 ans, Laurent Gerra est un papa heureux et comblé. Dans un entretien accordé à nos confrères du magazine Télé-Star, l’humoriste français est revenu notamment sur sa petite fille prénommée Célestine, née de sa relation avec Christelle Bardet.

Lundi prochain, la chaine TF1 diffusera pour la première fois la série Les Combattantes, où Laurent Gerra fera son apparition en incarnant le rôle de l’abbé Vautrin. Outre de sa vie professionnelle réussie, l’artiste de 54 ans est également un papa d’une jolie fille de deux ans prénommée Célestine, fruit de ses amours avec l’attachée de presse Christelle Bardet.

D’ordinaire très discret, Laurent Gerra est une personnalité publique qui a fait le choix de ne pas étaler sa vie privée au public. Toutefois, il se laisse de temps à autre aller à quelques confidences, notamment sur son petit ange qu’il a accueilli le 24 août 2020. “Célestine a donc eu sa maman et son papa au quotidien. Cela m’a bien obligé à lever le pied pour la première année de sa vie”, avait-t-il confié dans les pages de Télé-Star en novembre 2021.

“Comme on dit que ce sont les premiers moments qui sont les plus importants, c’était parfait. Les planètes ont été très bien alignées pour cet enfant”, avait-il ensuite ajouté. Avant de conclure : “Mais c’est vrai que, pour la suite, j’y pense, forcément. Il va falloir apprendre à composer. Peut-être ne ferai-je plus un mois de tournée non-stop”.

À côté de sa vie pendant les premiers mois de sa vie

Cette fois-ci encore, l’acteur français, qui est aussi scénariste, a livré quelques confidences sur sa vie de papa avec sa petite fille adorée Célestine. Toujours dans les colonnes de Télé-Star, celui qui s’est fait connaitre par ses imitations ironiques de personnalités politiques et de célébrités du monde du spectacle et des médias a notamment estimé que son enfant est venu au monde au bon moment, puisqu’il est né “en plein Covid-19”, précisément en août 2020. Le papa de 54 ans a fait savoir que sa petite fille “a eu ses parents à ses côtés à temps plein pendant les premiers mois de sa vie”.

“J’ai eu la chance de la voir évoluer au quotidien, de l’observer, d’en profiter pleinement. Je n’aurais pas pu assister à tout ça si j’avais dû aller travailler à Paris”, a ajouté l’humoriste de RTL.

“J’ai beaucoup de chance de l’avoir dans ma vie”

Avec la baisse considérable des cas de contamination à la Covid-19 et la stabilité de la situation sanitaire en France, Laurent Gerra est contraint, depuis l’année dernière, de reprendre sa vie professionnelle, et par conséquent de consacrer moins de temps à sa fille. Une situation que celui qui s’est récemment lancé dans la restauration à Lyon vit difficilement. C’est en tout cas ce qu’il a indiqué dans les pages de Télé-Star. “Maintenant, c’est beaucoup plus dur de la laisser. J’ai du mal à me détacher d’elle. Partir trois semaines en tournée sans rentrer, ça me pèse. Alors qu’avant, je n’y pensais pas”, a-t-il confié. Avant de poursuivre, visiblement beaucoup plus soulagé : “En tout cas, j’ai beaucoup de chance de l’avoir dans ma vie”.

L’heureux papa de 54 ans n’a pas manqué de citer les multiples talents que sa fille possèdent, et ce, malgré son jeune âge. “Je la trouve drôle, elle mange de tout, y compris de la cancoillotte (spécialité fromagère de sa région natale, ndlr). Ça me met en joie. Elle est mélomane aussi : elle réclame du Mozart. Je trouve qu’elle démarre très bien dans la vie”, a-t-il détaillé, très fier de sa petite fille.