Le Parfum vert : Sandrine Kiberlain revient sur son rôle et son duo avec Vincent Lacoste

Actrice, réalisatrice et chanteuse, Sandrine Kiberlain est une artiste accomplie. Le mercredi 21 décembre prochain, la comédienne de 54 ans sera à l’affiche du nouveau film de Nicolas Pétier, Le Parfum vert. Dans les colonnes de Version Femina, la belle blonde est revenue sur cette réalisation, son personnage, ainsi que son duo avec Vincent Lacoste.

C’est une année exceptionnelle et pleine de succès pour Sandrine Kiberlain. Après un premier film réussi en tant que réalisatrice (Une jeune fille qui va bien), ainsi que trois autres en tant qu’actrice, à savoir Un autre monde de Stéphane Brizé, Novembre de Cédric Jimenez et Chronique d’une liaison passagère d’Emmanuel Mouret, l’hyperactrice sera également à l’affiche de la nouvelle réalisation de Nicolas Pariser : Le Parfum vert, qui sort le mercredi 21 décembre prochain.

Un film “joyeux à voir”

Dans cette comédie d’espionnage rythmée, l’artiste joue Claire Mayer, une dessinatrice de BD farfelue, aux côtés de Vincent Lacoste qui incarne Martin Rémi. Dans une longue interview accordée au magazine Version Femina, Sandrine Kiberlain a accepté de dire plus sur le film de Nicolas Pariser.

“C’est un divertissement dans lequel Nicolas Pariser apporte l’extrême finesse que l’on retrouvait déjà dans Alice et le Maire”, a-t-elle confié dans un premier temps. Avant de poursuivre : “Nicolas est à la fois sensible, cérébral, drôle, et il possède des références cinéphiles, notamment hitch­cockiennes. Le comique vient de la situation, et son film est joyeux à voir. Il fallait d’ailleurs tenir le rythme, tout allait à une allure trépidante, comme l’enquête. C’était à la fois excitant et très physique.”

Évoquant son rôle, l’actrice de 54 ans a fait savoir que Claire est “une femme à la croisée des chemins, il y a pour elle l’ur­gence d’un ailleurs.” Elle a ajouté en expliquant : “Sa carrière piétine, sa dernière bande dessinée est sortie dans le plus strict anonymat, et elle n’en peut plus de sa mère et de sa sœur qui prennent trop de place. Pourtant, elle garde une spontanéité et une éner­gie incroyables. Quand Martin, acteur de la Comédie­ Française accusé à tort d’un meurtre, déboule, elle s’em­balle. Elle y voit une BD en live et quitte tout pour partir dans une course folle, tel un personnage avec son costume à la Corto Maltese. Elle a un imaginaire très développé, elle devance les situations et ça m’amusait beaucoup.” Elle a encore souligné : “Martin le comprend et il n’y a rien de plus beau que d’être comprise par un homme, et réciproquement.”

“Vincent Lacoste me fait d’ailleurs penser à James Stewart”

La maman de Suzanne (22 ans) a poursuivi en évoquant son duo avec l’acteur Vincent Lacoste, qui joue Martin dans le même film. “Claire vit cette rencontre comme une chance, un tremplin vers de nouvelles aventures. C’est ce qui lui donne le culot d’aller vivre ce qu’elle dessine. Elle est frondeuse, quand Martin a toujours quelque chose qui cloche. Ce que j’aime, c’est la façon dont elle avance vers les sentiments et se laisse rattraper, comme dans les comédies américaines classiques. Vincent Lacoste me fait d’ailleurs penser à James Stewart et j’ai senti que nous allions nous entendre, lui et moi. Nous avons également une gaucherie et une sensibilité en commun.”

Au cours de cette même interview, celle qui a obtenu le César du meilleur espoir féminin pour En avoir en 1996 n’a pas manqué de s’exprimer sur ses souhaits et ses projets futurs. “J’ai envie de me recentrer, de me nourrir de la vie, de ceux que j’aime, d’être seule face à moi-même. Ça ne durera pas longtemps, car je vais vite m’ennuyer, mais il faut recharger les batteries et digérer ce que j’ai vécu avant de nouveaux rôles. Je réfléchis aussi à écrire et réaliser un deuxième film, mais j’attends le sujet qui m’obsédera”, a-t-elle ainsi déclaré.

Yamina Hamdoud

De nature très curieuse, j'aime suivre l'actualité et notamment le quotidien des célébrités. Passionnée par mon métier de Rédactrice web, j'ai à cœur d'informer le lectorat de la manière la plus simple et la plus précise possible.