Léa Salamé (Quelle Époque) : un débat particulièrement houleux sur le plateau de son émission

Depuis fin septembre, Léa Salamé est aux commandes d’une nouvelle émission diffusée sur France 2, Quelle Époque. Pour le numéro de ce samedi 15 octobre, la journaliste franco-libanaise a eu beaucoup de mal à contenir ses deux invitées… On vous dit tout !

Ce samedi 15 octobre, Marie Cau était invitée de l’émission Quelle Époque sur France 2. Le premier maire trans est venue présenter son ouvrage Madame le Maire, aux éditions Fayard. “Je suis la première femme trans élue de la République. Aux municipales de 2020, les électrices et électeurs de Tilloy-lez-Marchiennes, petit village du nord de la France à la frontière belge, ont choisi de me confier leurs voix”, peut-on lire dans le nouveau livre de Marie Cau. Face à elle, l’écrivaine, journaliste et militante féministe Dora Moutot pour débattre. Cependant, les choses ne se sont pas passées comme prévu et le deux femmes se sont vivement insultées sur le plateau suite à un débat portant sur la transexualité.

“Pour moi, Marie Cau, c’est un homme”

Tout a commencé quand Marie Cau a déclaré : “C’est évident que toute la fachosphère, toute la haine anti-trans allait se développer après cette affiche.” Avant que la journaliste ne lui réponde : “Commenter et dire que n’importe qui qui n’est pas d’accord avec vous est d’extrême droite ou de la fachosphère c’est extrêmement fallacieux”. Et d’ajouter : “Pour moi, Marie Cau, c’est un homme. C’est un homme trans-féminin. C’est-à-dire une personne qui est biologiquement un mâle – on ne peut pas dire le contraire –, sauf que cette personne a des goûts qui correspondent à ce que l’on appelle ‘le genre femme”. Des déclarations qui ont laissé Léa Salamé et le reste du plateau sans voix.

Dora Moutot a ensuite enchainé : “On peut avoir tous les ressentis du monde et ils sont valides dans une certaine mesure, sauf que c’est un problème quand ces ressentis deviennent des lois et aujourd’hui, ce qui se passe, c’est que l’identité de genre est en train de rentrer dans les lois.”

“Je n’ai pas envie de dire ce qu’il y a dans mon slip”

Visiblement agacée par les propos de la journaliste et militante féministe, Marie Cau s’est défendue : “Aujourd’hui, c’est le discours qu’on entend chez les conservateurs américains intégristes et c’est le discours de madame Moutot. Mais moi, je pense que quand on se détermine, on s’identifie, c’est quelque chose qui relève de la conscience personnelle, de l’intimité.”

Au cours de ce débat particulièrement houleux sur le plateau de l’émission Quelle Époque, la femme politique française a qualifié son interlocutrice, qui a refusé l’identité de femme à la première maire transgenre de l’Hexagone, de “transphobe”. “Vous êtes transphobe, et ça fait des années que vous insultez les femmes trans. (…) Moi je n’ai pas envie de dire ce qu’il y a dans mon slip”, a-t-elle lancé.

Dora Moutot recadrée par Jérémy Ferrari

Tentant de calmer la situation et rétablir l’ordre sur le plateau, Léa Salamé a déclaré : “Elle (Dora Moutot) peut le dire, sans forcément être disqualifiée, Attendez on s’étaient engagés à un débat constructif.”

Également présent sur le plateau de l’émission de France 2, Jérémy Ferrari n’a pas manqué de voler au secours de la maire. “Ce qui aurait été intéressant, c’est d’avoir quelqu’un sur ce plateau avec des idées contraires, mais qui ne serait pas arrivé comme vous, complètement excitée, à chercher dans le monde tout ce que les trans auraient pu causer comme problème…”

Un débat dont se souviendra sûrement longtemps Léa Salamé !

Yamina Hamdoud

De nature très curieuse, j'aime suivre l'actualité et notamment le quotidien des célébrités. Passionnée par mon métier de Rédactrice web, j'ai à cœur d'informer le lectorat de la manière la plus simple et la plus précise possible.