Mort de Charlotte Valandrey : révélations de son entourage sur les causes de son décès

Charlotte Valandrey a été confronté à plusieurs problèmes de santé ces derniers temps, avant de quitter la vie, ce mercredi 13 juillet, à l’âge de 53 ans. Dans un communiqué relayé par l’AFP, les proches de l’actrice ont révélé les causes de son décès.

Le monde du cinéma est en deuil. Il a perdu l’un des siens. Après la disparition de Micheline Boudet, c’est l’actrice Charlotte Valandrey qui a rendu son dernier souffle à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris.

C’est l’un des proches de la comédienne de Rouge Baiser qui a annoncé la triste nouvelle concernant son décès, sur son compte Instagram, le mercredi 13 juillet : une date qui restera à jamais un point noir et un mauvais souvenir pour les proches de l’actrice.

Son entourage révèle les causes de sa mort

Avant sa mort, l’actrice notamment vue dans Demain nous appartient a dû faire face à plusieurs soucis de santé au cours de sa vie.

Dans des révélations accordées à l’AFP, son entourage n’a pas manqué d’informer le public de la défunte de ses complications avant sa mort. “Anne-Charlotte Pascal, dite Charlotte Valandrey s’est éteinte aujourd’hui, le 13 juillet 2022 à Paris, à l’âge de 53 ans. Le 14 juin dernier, Charlotte a dû être opérée en urgence pour remplacer son ‘cœur d’occasion’ comme elle l’appelait, mais cette nouvelle greffe n’a pas pris, ce troisième cœur n’a pas vécu”, ont fait savoir les proches de la comédienne qui était hospitalisée depuis plusieurs mois.

Depuis cette opération, la maman de Tara (22 ans, fruit de son ancienne union avec Arthur Lecaisne) était “plongée dans un coma artificiel pour échapper à la douleur et aux complications”. Et sa famille a précisé : “Il y a quelques jours, elle en est brièvement sortie pour exprimer son épuisement et le vœux impérieux de rejoindre Anne-Marie, sa mère décédée”.

“Après un dernier combat d’un mois, où les heures ont duré des siècles, où pour s’exprimer, Charlotte a cligné des yeux et écrit quelques mots sur une ardoise, elle s’est endormie dans un sourire en serrant la main de son père Jean-Pierre, de sa fille Tara et de sa sœur Aude”, peut-on également lire dans le communiqué relayé par l’AFP.

Atteinte de SIDA à l’âge de 17 ans

L’entourage de Charlotte a aussi rappelé que la défunte avait contracté le virus du SIDA à l’âge de 17 ans. Elle a ensuite dû prendre un traitement qui a “abimé son cœur”. Elle a donc subi une première greffe cardiaque en 2003. Une opération qui a duré pas moins de douze heures.

Le poème bouleversant de Charlotte à sa fille

Avant de partir et quitter définitivement cette vie, Charlotte Valandrey a fait ses adieux à fille Tara, dans un poème rendu public par ses proches sur Instagram quelques heures après son décès.

“Au nouveau millénaire, tu es tombée du ciel. En 2000, je fus mère, tu m’as redonné la vie. Que ces mots à jamais remplissent nos silences. Qu’ils racontent à ton âme ce que je ne sais te dire. Qu’ils t’enlacent comme tes mots m’ont étreinte ce matin. ‘La meilleure des mamans’. La plus belle des enfants”, a-t-on notamment pu lire dans l’émouvant poème d’adieu.

“Bientôt tu seras grande, ma fille, ma récompense. Je crois en toi mon rêve dans un espoir immense. Toujours autour de toi, à ton cou, par tes mains. Je serai dans un rire, dans ton chant, jamais loin. Dans la nuit, sous la pluie ou par un grand soleil. Appelle-moi ma Louloute, je ne dors pas, je veille. Aime comme je t’aime, mon ange, mon paradis”, a-t-elle ajouté.

Charlotte Valandrey est inhumée dans l’intimité à Pléneuf-Val André. Une cérémonie religieuse sera organisée en septembre, à Paris.

Yamina Hamdoud

De nature très curieuse, j'aime suivre l'actualité et notamment le quotidien des célébrités. Passionnée par mon métier de Rédactrice web, j'ai à cœur d'informer le lectorat de la manière la plus simple et la plus précise possible.