Olivier de Kersauson : le célèbre navigateur se confie sur sa sa vision de l’avenir

À l’occasion de la sortie de son dernier livre, Veritas Tantam, le navigateur et écrivain Olivier de Kersauson a accordé une interview au Figaro. Assez rare dans les médias, le chroniqueur de 78 ans s’est laissé aller à quelques tristes confidences sur sa vision de l’avenir.

Que ce soit en mer ou à la radio, sur son bateau ou sur les plateaux de télévision, Olivier de Kersauson a toujours été assez discret sur sa vie. Cependant, l’Amiral, comme on le surnomme, se laisse aller de temps à autre à quelques confidences. En 2018, le célèbre navigateur a appris être atteint d’un cancer du poumon. Une maladie que l’écrivain a finalement réussi à la vaincre. Dans les colonnes du journal Le Figaro, le septuagénaire est revenu sur cette période compliquée de sa vie.

“La maladie, c’est virtuel tant que tu n’es pas malade. Et quand ça t’arrive, tu vois la souffrance des gens. Leur désarroi. Leur impuissance. Leur désespoir. Mais je n’ai pas pris ça pour un combat”, a-t-il d’abord confié. Avant de dire davantage de ce que cette maladie lui a appris : “Je trouvais ça intéressant de parler de ce que la maladie m’a appris non pas sur moi mais sur les autres quand tu les vois souffrir. J’ai vu les gens souffrir et j’ai trouvé ça très dur, très émouvant parfois. Les pavillons de cancéreux, c’est vachement dur… Tu as affaire à des gens qui n’ont pas de défense, qui sont vulnérables. Quand tu vois une femme jeune avec des enfants, c’est une horreur. J’étais vieux déjà donc, en fait, j’avais fait tout ce qui était intéressant à faire. Ce n’était pas un drame si je disparaissais. Pour moi, si, mais pas longtemps.”

Le 24 novembre 2022, Olivier de Kersauson a sorti un nouveau livre intitulé Veritas Tantam. Pour cette occasion, l’écrivain et chroniqueur s’est également livré, dans les pages du Figaro, avec une grande franchise, son regard sur l’avenir. “C’est un truc de vieux, c’est biologique”, a-t-il ainsi expliqué, ajoutant : À partir du moment où on sait qu’il n’y en a plus pour longtemps, on s’en fout d’à peu près tout, et on a un regard excessivement détendu sur plein de choses.” Le célèbre navigateur n’a pas manqué à reconnaitre qu’avec l’âge, “On n’est plus victime de ses émotions”.

“Le monde a connu une accélération extraordinaire”

En plus de ce dernier ouvrage, Olivier de Kersauson compte également plusieurs autres livres sur ses voyages et sur l’océan. Dans un entretien donné à Ouest-France, en janvier 2020, à l’occasion de la publication de son livre abécédaire, De l’urgent, du presque rien et du rien du tout, l’homme de mer était revenue sur son enfance.

“J’ai l’impression qu’on est dans une vraie bascule sociétale et que je suis le dernier des Mohicans. Ce que j’ai vu, ce que j’ai vécu, n’existe plus et n’existera plus. Je suis né et j’ai vécu dans un monde qui était relativement éloigné du modernisme. Les fermes étaient en terre battue, on cuisait au feu de bois, il y avait le moteur à explosion… Le monde a connu une accélération extraordinaire, ce n’est plus le même”, avait-il expliqué.

Avant de poursuivre : “Si en vieillissant on ne devient pas un peu moins con, c’est pas la peine. C’est déjà dommage de vieillir. Il y a des périodes de la vie où on est tellement dans l’action, on n’a pas le temps de réfléchir, de prendre du recul, on a juste le temps d’agir.”

Au cours de ce même entretien, l’écrivain de 78 ans n’avait pas nié qu’il a des regrets. “Je me dis que j’aurais peut-être pu vivre en étant un peu plus gentil, un peu moins sauvage. C’est le destin, c’est passé, on ne va pas pleurnicher là-dessus. Mais on peut quand même se le dire. Si c’était à refaire, je ferais un peu plus attention. On a vécu vachement isolés sur les bateaux, on vivait enfermés dans notre milieu, la course, la compétition, le chantier, le bateau, l’équipe. J’ai vécu un peu en dehors. Tout se faisait dans l’urgence. J’ai été engagé, physiquement et psychologiquement”, avait-il raconté.

Yamina Hamdoud

De nature très curieuse, j'aime suivre l'actualité et notamment le quotidien des célébrités. Passionnée par mon métier de Rédactrice web, j'ai à cœur d'informer le lectorat de la manière la plus simple et la plus précise possible.