Propos racistes envers le fils du prince Harry et de Meghan Markle : Camilla Parker-Bowles crée la polémique

Le livre choc de Tom Bower sorti ce jeudi 21 juillet en librairie sous le titre de Revenge : Meghan, Harry and the war between the Windsors, continue à susciter une grande polémique.

Après avoir évoqué les comportements jugés “mauvais” de la femme du prince Harry, Meghan Markle, l’auteur a également révélé que Camilla Parker Bowles aurait tenu des propos racistes à l’encontre d’Archie, le fils du duc et la duchesse du Sussex.

À peine sorti au Royaume-Uni, le livre explosif de l’ex-journaliste britannique fait déjà des étincelles. Celui-ci a d’ailleurs déclaré qu’il s’attendait à être poursuivi en justice par la famille royale à la suite des révélations qu’il prétend.

Des remarques déplacées sur les enfants du prince Harry

Le livre choc de l’ancien journaliste de la BBC, Tome Bower, révèle qu’un membre de la famille royale aurait tenu des propos racistes et déplacés à l’encontre d’Archie, le fils ainé de Meghan Markle et le prince Harry.

D’après l’écrivain du livre Revenge : Meghan, Harry and the war between the Windsors, la duchesse de Cornouailles, Camilla Parker-Bowles, aurait fait une réflexion raciste sur ce à quoi ressemblaient les cheveux du fils du couple royale. “Ce ne serait pas drôle si votre enfant avait des cheveux afro roux ?”, aurait dit la belle-mère du prince Harry, tandis que Meghan Markle était enceinte de son premier enfant Archie.

Le fils du prince Charles aurait d’abord “ri”, en réaction à cette remarque, mais serait devenu furieux lorsqu’il aurait discuté plus tard avec son épouse américaine sur le sujet.

De leur côté, des sources royales, interrogés par nos confrères de Daily Mail, ont démenti ces affirmations et dénoncent un “non-sens”.

Meghan Markle et le prince Harry toujours sous le feu des critiques

Il faut indiquer que le couple princier ne cesse d’attiser les critiques et les rumeurs, et ce, depuis qu’il a quitté ses fonctions il y a plus de deux ans, pour s’installer aux États-Unis. Après leur départ de la royauté, Meghan Markle et le prince Harry ont déclenché une vive polémique, en accordant une interview à la célèbre journaliste américaine Oprah Winfrey. À l’époque, le couple avait déjà regretté publiquement ces commentaires racistes et déplacés, sans les attribuer à l’épouse du prince Charles.

L’interview explosive d’Oprah Winfrey

Lors d’un entretien télévisé accordé à la journaliste américaine Oprah Winfrey et diffusé sur la chaine américaine CBS, le 7 mars 2021, le prince Harry et son épouse américaine, Meghan Markle, s’étaient confiés sur leur décision de quitter la famille royale.

Il s’agit en effet d’un entretien qui avait fait énormément de bruit et avait même inquiété la raine Elizabeth II elle-même. À l’époque, la duchesse de Sussex était enceinte de son deuxième enfant, Lilibet.

Selon les révélations du couple princier, certains membres de la couronne se seraient inquiétés au sujet de la couleur de peau d’Archie, alors que sa mère était encore enceinte de lui.

L’ancienne actrice américaine a confié que ces derniers auraient fait part de leurs “inquiétudes quant à savoir à quel point sa peau serait foncée” et “ce que ça voudrait dire et à quoi cela ressemblerait”.

La reine Elizabeth II et le prince Philip ne sont pas concernés

Plusieurs conversations auraient eu lieu à propos de la couleur de peau de leur enfant à naître. Toutefois, les mariés n’ont révélé aucun nom, mais ils avaient tout de même tenu à préciser que ni la reine Elizabeth II, ni le prince Philip, n’étaient concernés.

Par ailleurs, et d’après les informations de Daily Mail, Meghan Markle et le prince Harry auraient été aperçu au domicile de la célèbre journaliste américaine, Oprah Winfrey, le 25 juin dernier. Une situation qui laisse penser que le couple princier aurait pu donner, une nouvelle fois, une interview intime à la star de la télévision américaine.

Yamina Hamdoud

De nature très curieuse, j'aime suivre l'actualité et notamment le quotidien des célébrités. Passionnée par mon métier de Rédactrice web, j'ai à cœur d'informer le lectorat de la manière la plus simple et la plus précise possible.