Richard Berry : étonnantes révélations sur l’affaire d’agressions sexuelles par sa fille

En 2021, Richard Berry avait fait face à une lourde affaire lorsque sa fille Coline lui avait accusé d’inceste. Dans un entretien accordé au Journal Du Dimanche, l’acteur de 72 ans est revenue sur cette affaire qui l’a opposé à sa fille, et qui a été classée sans suite pour prescription. Révélations.

Richard Berry brise enfin le silence. Le 25 janvier 2021, la fille de l’acteur, Coline Berry-Rojtman, avait porté plainte contre son père. Dans un article publié sur le journal Le Monde, celle-ci avait accusé l’artiste septuagénaire de “viols et d’agressions sexuelles sur mineur de 15 ans par ascendant” lorsqu’elle était enfant. La jeune femme avait précisé avoir été obligée de participer à des jeux sexuels entre son père et sa compagne de l’époque lorsqu’elle avait 6 et 10 ans.

En février 2021, juste après l’éclatement de l’affaire, le réalisateur avait démenti les propos de sa fille sur Instagram. Mais depuis, il n’avait plus jamais repris la parole en public… jusqu’à son entretien avec le Journal Du Dimanche. Dans les pages du magazine, il a dénoncé à nouveau ces accusations “ignobles” et les “mensonges” de sa fille Coline Berry-Rojtman.

“Je peux aujourd’hui m’exprimer et affirmer que tout est faux”

Après le classement sans suite pour cause de prescription par le parquet de Paris, en août dernier, de la plainte de Coline Berry-Rojtman qui l’a accusé d’agressions sexuelles, Richard Berrya a décidé de sortir du silence et de prendre la parole publiquement sur l’affaire.

“J’ai immédiatement démenti ces ignobles accusations, puis je me suis astreint au silence car j’ai voulu laisser faire la justice. Celle-ci a prononcé un classement sans suite, attendu car les faits étaient prescrits, et par deux fois, lors des procès en diffamation intentés par Jeane Manson [son ex-compagne], elle a condamné Coline pour ses mensonges”, a-t-il indiqué. Et d’ajouter : “Le jugement est très clair, très précis, et l’affaire, en termes de justice, est derrière moi. Je peux aujourd’hui m’exprimer et affirmer que tout est faux.”

Même si cette lourde affaire semble être derrière lui, le comédien de 72 ans n’a pas nié qu’elle a beaucoup affecté sa vie personnelle. “Il n’y a rien de plus douloureux que d’être accusé d’un crime qu’on n’a pas commis, a fortiori par sa fille”, a-t-il déclaré au journal. “Ma fille de 8 ans ne connaît pas l’existence de Coline – qui m’avait écrit : ‘Je ne verrai ton enfant que lorsque tu seras mort.’ Pour les besoins de l’enquête, elle a dû être entendue par la brigade des mineurs. Envoyer notre enfant là, c’était terrible pour ma femme et moi. Pour mon autre fille Joséphine aussi, qui se bat pour moi, ces accusations ont eu des conséquences difficiles”, a-t-il encore expliqué.

Une jalousie vis-à-vis de Joséphine

Le père de Joséphine a affirmé que “rien de ce que raconte Coline n’est arrivé”. “Je ne l’ai pas embrassé sur la bouche avec ma langue. Ni mes deux autres filles. Je ne me baladais pas nu. Jeane n’a pas vu non plus les faits décrits. Ce sont peut-être des souvenirs inventés ou induits”, a-t-il  avancé. Et d’expliquer davantage : “A 27 ans, Coline [qui en a aujourd’hui 46] nous a révélé à sa mère et moi avoir été violée par son professeur d’équitation. Elle nous a demandé de ne pas réagir. Peut-être que tout s’est mélangé ?”

Dans la suite de l’entretien, Richard Berry a évoqué “une jalousie” de la part de sa fille Coline vis-à-vis de Joséphine justement. “Il y a comme une jalousie, parfois féroce, vis-à-vis de mon autre fille, Joséphine. Et ces accusations ont surgi au moment où j’annonçais la naissance de mon troisième enfant en 2014. Coline était aussi enceinte. Je cherche des éléments d’explications dans cette concomitance mais au fond je ne comprends pas”, a-t-il indiqué à nos confrères.