Rose victime d’un cancer : son témoignage déchirant sur son combat contre la maladie

En avril 2021, la chanteuse Rose a appris qu’elle a été atteinte d’un cancer du sein, une mauvaise nouvelle qui l’a complètement bouleversée. Dans un entretien accordé à nos confrères du magazine Purepeople, l’artiste de 44 ans est revenue sur le douloureux combat qu’elle a mené contre cette maladie.

Dans une lettre postée sur son blog, la chanteuse Rose a révélé au grand public, en février dernier, qu’elle a été atteinte d’un cancer du sein. “Lorsque les confinements successifs furent levés, ce ne sont pas des concerts qui m’attendaient, mais un cancer du sein. Je pensais perdre mes cheveux et devenir une de ces femmes ‘warriors’, à qui la maladie offre une nouvelle façon de voir la vie. Une de ces femmes qui vont chercher en elles une force insoupçonnée, découvrent leur vocation ou écrivent des livres qui s’intitulent ‘Merci pour ce cancer’. Rien ne s’est produit comme je l’imaginais”, a-t-elle ainsi écrit.

“C’est ça le plus dur”

Victime du cancer le plus fréquemment observé chez les femmes en France, la populaire chanteuse des années 2000 évoque, avec une plume “cash” et sans chichi, son combat contre cette maladie dans un ouvrage autobiographique baptisé Les Montagnes roses. Dans son nouveau livre paru le 25 août 2022 aux éditions Eyrolles, l’artiste de 44 ans, qui avait subi “une ablation d’un sein et deux mois de radiothérapie” afin d’empêcher la maladie de progresser, revient notamment sur les hauts et les nombreux bas qu’elle avait rencontré durant son parcours de lutte contre ce cancer.

Dans les colonnes de Purepeople, Rose s’est livrée à cœur ouvert sur ce sujet qui l’a tant bouleversé. Cette dernière a voulu tout d’abord alerter sur les effets secondaires de l’hormonothérapie, dont les effets délétères peuvent être dévastateurs. “J’avais 44 ans, j’étais déjà bien partie pour aller vers la ménopause. Je me suis dit que c’était quelques années avant, que ce n’était pas bien grave. Je n’allais plus avoir mes cycles, c’était plutôt cool même. Mais en fait c’est au-delà de ça”, a-t-elle d’abord expliqué.

Avant de poursuivre : “Soudainement, on arrête totalement la production d’hormones dans votre corps. Il n’y a plus rien qui se passe, il n’y a plus d’exaltation. Je ne m’enflammais plus pour rien. C’est ça le plus dur. Quand j’ai compris ça, je me suis dit je ne pourrais pas vire 5 ans comme ça. C’est pas possible. Pourquoi on ne m’a pas dit ? Pourquoi il n’y a pas des femmes qui se suicident tous les jours, qui se jettent du balcon sous hormonothérapie ?”

“Je n’ai pas été patiente”

Celle qui a lancé le 2 septembre 2022 son propre podcast, Contre-Addictions, afin d’encourager les gens qui se “donnent du mal pour aller bien”, a reconnu qu’elle n’a pas pu s’armer de patience contre ce traitement indiqué pour 80 % des cancers du sein. “Quand on se sent mort, à un moment donné, on préfère être mort. D’une façon ou d’une autre je me suis retrouvée à Saint Anne, parce que je ne voulais plus vivre. Je n’avais pas envie de mourir mais quand je n’arrive plus à vivre, je n’arrive plus à vivre”, a-t-elle raconté.

La chanteuse de 44 ans a poursuivi à ce propos : “Je me suis battue contre des dépendances, contre un cancer, contre l’hormonothérapie. Mon métier était foutu, mon mec allait se barrer, j’allais perdre la garde de mon fils parce que j’allais redevenir alcoolique. J’ai vu le scénario le pire, j’ai dit stop. Il faut être patient, et malheureusement je n’ai pas été patiente.”

Aujourd’hui, Rose va beaucoup mieux. “Mes derniers examens sont bons. Je vis un jour à la fois”, a-t-elle indiqué au Journal des Femmes.

Yamina Hamdoud

De nature très curieuse, j'aime suivre l'actualité et notamment le quotidien des célébrités. Passionnée par mon métier de Rédactrice web, j'ai à cœur d'informer le lectorat de la manière la plus simple et la plus précise possible.