Sophie Marceau en colère : son coup de gueule envers “ceux qui dirigent”

À l’occasion de la sortie de son nouveau film baptisé Une femme de notre temps, Sophie Marceau s’est entretenue, ce samedi 8 octobre, avec nos confrères du Parisien Week-end. Très en colère, l’actrice française dénonce l’inactivité des “dirigeants” face à l’urgence climatique.

On ne présente pas Sophie Marceau. À 55 ans, elle est en effet parmi les actrices françaises les plus populaires. À l’âge de 14 ans, elle est entrée dans le cœur des Français et s’est fait connaitre dans son rôle de Vic dans le film La Boom de Claude Pinoteau. Un film qui lui a permis de devenir d’emblée une vedette du cinéma français alors qu’elle n’était encore qu’une adolescente.

On constate donc que Sophie Marceau vit une vie de star et est sous le feu des projecteurs depuis son plus jeune âge, toutefois, elle a toujours su être discrète sur sa vie privée et la conserver comme un précieux jardin secret.

“Je ne prends l’avion que quand c’est nécessaire”

Dans les pages du Parisien Week-end, ce samedi 8 octobre, l’actrice de 55 ans a fait une exception et s’est laissé aller à quelques confidences concernant sa vie privée. La maman de deux enfants, Vincent et Juliette, s’est notamment livrée sur ses actions dans sa vie quotidienne, alors que les sujets écologiques sont plus qu’alarmant.

Interrogée sur comment elle aborde ces difficiles annonces, Sophie Marceau a fait savoir qu’elle avait décidé de ne pas rester les bras croisés. “En agissant”, a-t-elle d’abord indiqué, avant de poursuivre : “J’ai diminué de moitié ce que je consommais. C’est vrai que j’ai la chance d’être gâtée, néanmoins, je contrôle ma consommation d’eau, de chauffage, d’électricité…”.

Celle qui a obtenu le César du meilleur espoir féminin avec La Boom 2 reconnait son privilège de ne pas être dans la difficulté financière, toutefois, elle est bien consciente qu’elle doit faire attention à son échelle. C’est en tout cas ce qu’elle a affirmé durant son entretien avec nos confrères du Parisien Week-end.

“Le plastique, par exemple, ça me rend folle”, a-t-elle confié. Avant d’ajouter : “Je n’ai plus de voiture, je ne prends l’avion que quand c’est nécessaire. Ça fait déjà des années. Je me souviens qu’il y a dix ou quinze ans, je disais à mon agent de me créer un avatar pour éviter de me faire faire plus de 15 000 kilomètres en avion pour passer deux jours à Shanghai ou à Pékin !”.

“Que font ceux qui dirigent ?”

En colère, Sophie Marceau n’a pas manqué de pousser un immense coup de gueule envers “ceux qui dirigent” face à l’urgence climatique. Dans les pages du journal français, elle a délivré un message très fort : “Je suis choquée par le luxe effréné. Que font ceux qui dirigent ? Pour limiter la propagation du Covid-19, ils ont tout arrêté, tout de suite. C’est bien la preuve qu’il est possible de prendre des mesures. Là, qu’est-ce qu’on fait ? Rien. On traîne, on discute”.

Et d’enchainer : “Pourquoi les grands de ce monde projettent-ils d’aller sur d’autres planètes ? Je ne trouve pas que ce soit de bon augure. On ferait mieux de s’occuper de celle qu’on a déjà aujourd’hui.”

Ayant l’impression que tout le monde ne pense qu’au plaisir, la maman de famille a encore ajouté : “C’est dingue. On oublie que, si l’on vit, c’est grâce à cette terre, généreuse, qui plus est. […] On fait preuve d’arrogance et de prétention. (…) J’ai eu une éducation où l’on bidouillait. On faisait avec ce qu’on avait. C’était une époque. La vie était moins anxiogène, parce qu’on se satisfaisait de choses plus simples”. Et de conclure sur le sujet : “Aujourd’hui, tout part dans les extrêmes, il n’y a plus de bon sens.”

Yamina Hamdoud

De nature très curieuse, j'aime suivre l'actualité et notamment le quotidien des célébrités. Passionnée par mon métier de Rédactrice web, j'ai à cœur d'informer le lectorat de la manière la plus simple et la plus précise possible.