Un dimanche à la campagne : Clara Luciali en larmes en évoquant un souvenir très personnel

Clara Luciani était l’invitée de l’émission Un dimanche à la campagne, ce dimanche 6 novembre sur France 2. Face à Frédéric Lopez et les autres invités, la chanteuse de 30 a laissé ses émotions ressortir en évoquant une habitude qu’avait son grand-père quand elle était petite.

Ce dimanche 6 novembre, France 2 diffusait la troisième édition de l’émission Un dimanche à la campagne, présentée par Frédéric Lopez. Dans ce nouveau numéro, l’animateur a accueilli trois nouveaux invités dans une maison hors de Paris. Il s’agit en effet de Jarry, Clara Luciani et Tatiana de Rosnay, qui se sont livrés comme jamais sur leurs vies personnelles, leurs enfances et leurs parcours, parfois parsemés d’obstacles.

Face à Frédéric Lopez et les trois autres invités, Clara Luciani s’est montrée très émue en évoquant son enfance auprès d’une famille aimante mais très pudique, notamment après avoir visionné une séquence d’elle enfant. “Je suis extrêmement nostalgique de mon enfance. C’est terrible pour moi de voir ces images-là parce que j’ai envie de plonger dedans, j’ai envie d’y retourner. J’ai eu du mal à sortir de cette bulle-là, découvrir le monde tel qu’il était avec sa violence et tout ça, j’ai été tellement couvée. Le passage à la réalité a été assez difficile”, a-t-elle confié au bord de ses larmes. Avant d’expliquer son rapport à la musique dès l’enfance. “La musique a toujours été au centre de tout. À chaque fois, après les repas y avait le spectacle quoi et moi, j’adorais ça.”

“Mon grand-père me faisait tout le temps ça…”

Au cours de l’émission diffusée chaque dimanche sur France 2, Clara Luciani est également revenue sur un souvenir avec son grand-père, mort en février 2021 des suites de la Covid-19. En découvrant un paquet de chocolats dans un exemplaire du journal local La Provence que son défunt grand-père lisait fréquemment, l’interprète de La Grenade n’a pas pu contenir ses larmes face à cet objet symbolique, chargé de souvenirs, rattaché à son cher défunt.

Les larmes aux yeux, la chanteuse de 30 ans a raconté : “Mon grand-père me faisait tout le temps ça. Quand on allait chercher le journal, il planquait toujours des Maltesers dedans. Et j’ai mis très longtemps à comprendre que ce n’était pas une fée ou je ne sais pas trop quoi qui mettait ça là mais que c’était lui.”

Très émue, la jeune artiste a poursuivi : “Et puis, plus tard, j’ai fini par avoir des articles dans La Provence et j’ai découvert très tardivement qu’il découpait tous les petits articles dans La Provence et qu’il s’était fait un espèce d’autel derrière son fauteuil où il passait la plupart de ses journées. Il y a des actes qui veulent tellement dire : ‘Je suis fier de toi’ plus que les mots parce qu’il n’a jamais été capable de dire… (…) Dans ma famille, on est très pudiques. On a du mal à se dire certaines choses.”

Ce n’est pas la première fois que Clara Luciani évoque son grand-père. En avril 2021, la chanteuse avait rendu un vibrant hommage à cet homme qui l’avait tant marqué. “C’est l’homme le plus drôle que j’ai connu, il avait ce pouvoir magique de rendre tout supportable (…) Quand j’ai chanté au théâtre de Martigues, il est venu. C’était une des premières sorties de sa vie. Quand je l’ai présenté, il s’est levé et les gens l’ont ovationné. Ce moment, il en a parlé jusqu’à la fin, même à ses infirmières. Tout ce que je ferai désormais lui sera dédié. Il faut que je le rende fier”, avait-elle confié dans les pages du Parisien.

Yamina Hamdoud

De nature très curieuse, j'aime suivre l'actualité et notamment le quotidien des célébrités. Passionnée par mon métier de Rédactrice web, j'ai à cœur d'informer le lectorat de la manière la plus simple et la plus précise possible.