Virginie Efira : pourquoi elle partageait sa vie qu’avec des hommes qui avaient des enfants

Connue par son honnêteté et sa transparence, Virginie Efira s’est encore laissé aller à quelques confidences. Dans les colonnes du magazine Causette, l’actrice de 45 ans a évoqué notamment ses précédentes histoires avec des hommes déjà papas.

Ce dimanche 11 septembre 2022, France 2 diffusait le film Adieu les cons (2020) d’Albert Dupontel, dont lequel Virginie Efira joue le rôle principal, de Suze Trappet, une coiffeuse quarantenaire, atteinte d’une maladie auto-immune.

Ce n’est pas tout ! L’actrice, qui est aussi animatrice de télévision, est également à l’affiche de deux films en cette rentrée 2022 : Revoir Paris d’Alice Winocour sorti le mercredi 7 septembre dernier et Les Enfants des autres de Rebecca Zlotowski qui sort le 21 septembre prochain.

Celle qui multiplie les personnages forts au cinéma est revenue, dans une interview donnée au magazine Causette, sur ses précédentes relations avec des ex et leurs enfants.

“J’aime son regard sincère sur moi”

Côté vie privée, Virginie Efira a rencontré, comme la majorité des acteurs, sa moitié lors d’un tournage d’un film. En 2018, l’actrice a fait connaissance du comédien Niels Schneider après avoir croisé sa route sur le tournage du film Un amour impossible sorti la même année. Depuis, le couple d’artistes vit une romance discrète, loin des médias et des projecteurs. Toutefois, la femme de 45 ans accepte très rarement d’évoquer le sujet. Dans les colonnes du magazine Paris Match, l’artiste s’est confiée : “Nous avons emménagé ensemble depuis un bon moment. Nous vivons une belle histoire qui ne souffre pas du quotidien en commun, qui ne s’étiole pas”. Puis d’ajouter :”J’aime son regard sincère sur moi. Parce que nous nous aimons nous nous disons la vérité, sinon cela n’aurait pas de sens. […] Et quand nous partons en tournage chacun de notre côté, nous nous arrangeons pour ne pas laisser passer trop de temps sans nous voir”. Visiblement très amoureuse, Virginie Efira avait fini par changer sa vision du couple : “J’ai eu une éducation basée sur l’indépendance. J’ai entendu depuis toute petite qu’il ne fallait pas dépendre financièrement d’un homme. Ce qui fait que, pendant longtemps, quand je me mettais en couple, j’arrivais avec ma petite mallette d’idées préconçues”, a-t-elle expliqué.

“Je n’aimais que des hommes qui avaient des enfants”

Avant de rencontrer Niels Schneider, l’artiste belgo-française avait partagé sa vie avec le comédien et réalisateur belge Patrick Ridremont. Celui-ci était déjà papa de trois enfants, issus d’une précédente relation. Quelques années plus tard, Virginie Efira rencontrait le réalisateur Mabrouk El Mechri, lui aussi déjà papa d’un enfant né de ses amours avec Audrey Dana. En 2013, le réalisateur deviendra le père de sa fille Ali, née en mai 2013. Dans le nouveau numéro de Causette paru le 27 août dernier, l’animatrice de télévision s’est confiée sur ses relations amoureuses passées. En effet, celle-ci a fait d’étonnantes révélations et a livré de rares confidences sur sa vision de l’amour. “Jusqu’à mes 40 ans, je n’aimais que des hommes qui avaient des enfants. Je me suis mariée à 22 ans avec quelqu’un qui en avait trois”, a-t-elle fait savoir.

“Avec un enfant, j’avais l’impression que j’avais une utilité”

S’exprimant sur les raisons qui l’ont poussée à ne partager sa vie qu’avec des hommes déjà papas, Virginie Efira a expliqué : “Un homme m’apparaissait mieux dans sa paternité. Le lien avec les enfants me semblait très simple et me plaisait beaucoup. J’avais confiance en moi sur ce type de rapport, beaucoup plus que dans mon rapport aux hommes. Avec un enfant, j’avais l’impression que j’avais une utilité”. Désormais, la compagne de Niels Schneider ne garde contact avec aucun enfant de ses ex. “Au moment où on vit avec quelqu’un, même si on sait que les histoires d’amour finissent, on ne se le répète pas tout le temps. Comme dans le film, il y a toujours eu le souci de continuer à se voir après la séparation. J’ai quand même encore des SMS. En fait, je sais qu’ils ont gardé un bon souvenir”, a-t-elle indiqué dans les colonnes de Causette.

Yamina Hamdoud

De nature très curieuse, j'aime suivre l'actualité et notamment le quotidien des célébrités. Passionnée par mon métier de Rédactrice web, j'ai à cœur d'informer le lectorat de la manière la plus simple et la plus précise possible.